Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Monteux : Christian Gros en lice pour un sixième mandat

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

Le maire sortant et président de la communauté de commune Les Sorgues du Comtat a annoncé sa candidature aux élexctions municipales ce samedi matin à la salle des fêtes du Château d’Eau devant plus de 300 personnes conviées sur invitation.

La déclaration officielle de la candidature de Christian Gros à la salle de fête du Château d'Eau à Monteux
La déclaration officielle de la candidature de Christian Gros à la salle de fête du Château d'Eau à Monteux © Radio France - JM Le Ray

Monteux, France

Christian Gros, 75 ans,  a évoqué trois raisons majeurs à sa candidature sans étiquette ni aucun soutien, a précisé l'ancien socialiste : "Le devoir de faire barrage au Front national, je continue à l’appeler comme cela !" Le maire de Monteux poursuit en rappelant que le Rassemblement national a placé sa ville sur les 50 prenables en France. Et d’ajouter : "Je n’ai pas travaillé pendant 30 ans pour laisser partir le capital avec un candidat en service commandé." Voilà pour la petite phrase. 

Quant aux deux autres raisons de son engagement, il évoque la sollicitation de nombreux Montiliens et Montiliennes pour qu’il reparte mais ce sera, précise-t-il, pour un passage de relais avec une équipe plurielle en capacité de prendre la relève. 

Dernière et troisième raison : la préservation de l’intercommunalité. "C’est là que les enjeux se jouent et notre indépendance intercommunale est précieuse et fragile." 

Et Christian Gros d’évoquer les derniers pointages de population de l’INSEE qui font passer Les Sorgues du Comtat (Monteux, Athen-des-Paluds, Pernes-les-Fontaines, Bédarrides et Sorgues) juste au-dessus de la barre des 50.000 habitants. La porte ouverte pour devenir une communauté d’agglomérations au même titre que le Grand Avignon, La Cove autour de Carpentras et Luberon-Monts de Vaucluse autour de Cavaillon. Et de laisser entendre que peut s’éloigner ainsi la perspective d’être englobé par une possible future métropole. 

Une mandature portée par deux axes transversaux en cas de victoire 

Si aucun programme n’a été dévoilé ni aucun nom de colistier d’une équipe présentée comme rajeunie, Christian Gros a insisté sur les deux axes d’une nouvelle et dernière mandature sur Monteux. : la transition écologique et l’implication citoyenne. Pour cette deuxième volonté, le souci de gérer la ville en collaboration avec ses habitants et justement de renvoyer à deux réunions dénommées "citoyennes" les 23 et 29 janvier où le candidat sortant a laissé entendre qu’elles influeraient sur la nature même de son programme électoral. 

Un programme dont il a toutefois évoqué des chantiers à venir dans un temps très proche, comme la poursuite de la réhabilitation du centre ancien avec un effort sur la plantation de végétaux ou encore de nouvelles places de stationnement avec l’extension du parking de la crèche Clémentine. 

Enfin, dans l’optique d’un développement économique qui a "permis de maintenir une fiscalité faible", Christian Gros a annoncé un accord avec la société Charles & Alice pour implanter dans la zone d’activité des Mourgues une usine d’agro-alimentaire d’une surface dans un premier temps de 6.000 mètres carrés, puis plus tard, d’une extension de la même grandeur. Pour le maire sortant de Monteux il devrait s’agit à terme de la plus importante implantation industrielle dans ce secteur d’activité avec une plus-value donnée aux producteurs locaux par le recours aux circuits courts.

À Monteux à ce jour, une autre liste est officiellement déclarée sous l’intitulé "Une nouvelle majorité pour Monteux", conduite par Patrice de Camaret, colonel de l’armée de terre de 48 ans et soutenue par le Rassemblement national ainsi que par le  Rassemblement pour la France et le Centre national des indépendants et paysans.

Une autre liste menée par le collectif  "Mouvement citoyen" et en particulier Simon Berthe, 41 ans, professeur des écoles comme tête de liste, va aussi s’engager dans ces municipales montiliennes. La constitution de la liste est en voie d’achèvement, elle est d'abord citoyenne et sans appartenance politique, a précisé le candidat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu