Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le maire de Montpellier porte plainte pour injure raciale

Philippe Saurel, le maire de Montpellier, porte plainte contre Laura Slimani, porte parole du candidat socialiste Benoît Hamon, notamment pour injure raciale après des propos sur Twitter suite au passage de Philippe Saurel sur France 2.

Philippe Saurel et Laura Slimani
Philippe Saurel et Laura Slimani © Maxppp -

Montpellier, France

Philippe Saurel, le maire de Montpellier, porte plainte contre Laura Slimani pour injure raciale et injure en raison du sexe.

Le 9 mars dernier, cette élue socialiste de Rouen et membre de l’équipe de campagne de Benoît Hamon, avait posté un message sur Twitter. Elle se réjouissait de voir "un autre vieux mâle blanc libéral en moins aux cotés du vainqueur de la primaire de la gauche".

Philippe Saurel soutient en effet Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle. Dans un communiqué, il déplore que de tels propos n'aient pas été condamnés par Benoît Hamon.

"Une campagne ne peut se faire dans l'outrance et l'outrage." Philippe Saurel

"Suite aux propos de Madame Laura Slimani, membre du parti socialiste, porte-parole et chargée de l'égalité hommes-femmes au sein de l'équipe de campagne du candidat Benoît Hamon, j'ai décidé de porter plainte pour injure raciale, injure en raison du sexe, provocation à la discrimination à raison de la race et provocation à la haine en raison du sexe, précise Philippe Saurel.

"Cette plainte a été déposée ce jour auprès du procureur de la République. Une campagne politique ne peut pas se faire dans l'outrance et l'outrage. Le respect de la pluralité des opinions est le socle de la démocratie. Rien ne saurait justifier de tels propos qui n'ont été condamnés ni par Benoît Hamon, ni par aucun des membres de son équipe."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu