Politique

Le maire de Nontron rassuré par les annonces de François Hollande sur le monde rural

Par Pauline Ben Ali, France Bleu Périgord lundi 14 septembre 2015 à 19:20

- France Bleu

Le président français, accompagné d'une dizaine de ministres, était en Haute-Saône lundi. Le chef de l'Etat a annoncé 21 mesures et 500 millions d'euros en faveur du monde rural.

Une ambiance de campagne électorale circulait dans l'air franc-comtois, lundi, soit à trois mois des élections régionales. Tandis que ses ministres sillonnent le département, François Hollande, en visite à Vesoul, annonce une série de mesures pour soutenir le monde rural, dont la formation de 700 médecins à l'aide médicale d'urgence en campagne pour permettre à tout le monde de se rendre dans un service d'urgence en moins de 30 minutes.  

Nontron à plus de 45 minutes d'un service d'urgences

Une annonce qui fait mouche 600 kilomètres plus loin à Nontron. Pascal Bourdeau, le maire de la commune, située à 45 minutes du premier service d'urgence, demande l'ouverture d'un SMUR sur son territoire, depuis un an. Mais jusqu'à présent, l'Agence Régionale de Santé lui avait notifié une fin de non recevoir, pour des raisons financières. Donc à l'annonce de cette mesure, l'élu se sent rassuré "Grâce aux annonces de François Hollande, j'espère que ça va se débloquer très vite".

En "infarctus dans mon secteur, vous avez plus de chance de trépasser"

Aujourd'hui, Pascal Bourdeau a prévu de renvoyer un courrier auprès de l'ARS, dans la semaine, pour appuyer à nouveau sa demande. 

Le chef de l'Etat a également annoncé l'élargissement du prêt à taux zéro aux territoires ruraux pour la réhabilitation des logements anciens, soit 30 000 communes supplémentaires. L'une des autres principales mesures prévoit de lutter contre la fracture numérique, avec plus de 3 milliards d'euros consacrés au très haut débit pour inclure tous les départements avant la fin de l'année, avec l'obligation de l'installer sur les 23 000 kms de voies ferrées. Des bornes électriques seront également mises en place tous les 50 kilomètres en zone rurale. Les 500 millions d'euros débloqués serviront, eux, à "la revitalisation" des bourgs-centre et des villes de moins de 50.000 habitants. Ils seront gérés par les préfets, en liaison avec les associations d'élus afin que les investissements puissent être engagés dès le début de l'année 2016", a-t-il précisé.