Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Le maire de Toulouse veut "éviter le confinement le week-end"

-
Par , France Bleu Occitanie

Invité de France Bleu Occitanie ce lundi 1er mars, Jean-Luc Moudenc a précisé pourquoi les berges de Garonne sont interdites au public depuis ce week-end. Une mesure stricte pour essayer d'endiguer une nouvelle vague de coronavirus.

Jean-Luc Moudenc, invité de France Bleu Occitanie ce lundi 1er mars.
Jean-Luc Moudenc, invité de France Bleu Occitanie ce lundi 1er mars. © Radio France - France Bleu / France 3

Pour Jean-Luc Moudenc, tout est question de comportement. Invité de France Bleu Occitanie ce lundi 1er mars, le maire de Toulouse a expliqué que la fermeture au public des berges de la Garonne, décidée ce week-end avec le préfet de Haute-Garonne, était dû à un non-respect flagrant des gestes barrières.

Des comportements que l'on ne remarque pas forcément ailleurs dans la ville, selon le maire de Toulouse : "les Toulousains ne se comportent pas pareil partout. Sur les berges de la Garonne, beaucoup de gens étaient agglutinés, statiques, et ne portaient pas le masque. Dans le reste de la ville, les gens étaient dans la distanciation, et la majorité portait le masque".

Pédagogie samedi, fermeté dimanche

Après avoir tenté la "pédagogie" samedi, en renforçant les contrôles de police, mairie et préfecture ont donc décidé de la fermeture totale de l'accès dès dimanche matin. "On a vu que les gens ne changeaient pas de comportement" dans la journée de samedi, explique Jean-Luc Moudenc. "Les policiers nous on fait des remontées, en nous disant que les gens refusaient d'adopter les gestes barrières et le port du masque", malgré les demandes des forces de l'ordre.

"Je comprends que les gens cherchent le soleil, mais j'aurais préféré qu'ils le fassent en respectant les gestes barrières."

"Je regrette beaucoup" cette décision de fermeté, assure le maire. "Je comprends que les gens cherchent le soleil, mais j'aurais préféré qu'ils le fassent en respectant les gestes barrières". Cette fermeture des berges ira-t-elle plus loin que le 8 mars ? "J'espère que non", déclare Jean-Luc Moudenc. 

Le maire rappelle qu'il faut faire preuve de civisme, et de pensée collective, pour surmonter l'épidémie de Covid-19. "Ce que je veux, c'est éviter que nous soyons confinés le week-end", insiste-t-il, en rappelant qu'une telle décision a été prise à Nice et Dunkerque.

"Nous ne sommes pas du tout dans la même situation" que ces deux agglomérations, rappelle cependant Jean-Luc Moudenc, avec un taux d'incidence à Toulouse de 261.

Mais il estime qu'il faut prendre les devants avec "une riposte graduée" face au risque de nouvelle vague, pour "éviter un tel scénario", à savoir le reconfinement de la ville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess