Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le maire du Mans menace de retirer leurs délégations aux élus Verts

-
Par , France Bleu Maine

Le maire du Mans, Stéphane Le Foll, menace de retirer leurs délégations à ses adjoints EELV. Il leur reproche d'avoir fait alliance avec l'opposition municipale lors des dernières élections départementales. Les écologistes dénoncent une "situation injuste". La majorité doit se réunir ce mercredi.

Le maire du Mans, Stéphane Le Foll au côté de sa troisième adjointe, Isabelle Sévère, élue EELV qui perdrait sa délégation.
Le maire du Mans, Stéphane Le Foll au côté de sa troisième adjointe, Isabelle Sévère, élue EELV qui perdrait sa délégation. © Radio France - Ruddy Guilmin

Les dernières élections départementales vont laisser des traces entre les élus socialistes et écologistes de la ville du Mans. Stéphane Le Foll, le maire du Mans, n'a pas apprécié qu'Europe Ecologie Les Verts ait pris part, lors de ces élections départementales, au rassemblement de gauche Uni.e.s, aux côtés de La France Insoumise, du Parti communiste et de soutiens de Marietta Karamanli (exclue du PS), cheffe de file de l'opposition à la mairie du Mans. "Je dirai aux Verts qu'ils ne peuvent pas rester adjoints dans la majorité et en même temps faire campagne avec l'opposition municipale" affirme Stéphane Le Foll, ce mardi 29 juin 2021 dans les colonnes du Maine Libre, ajoutant avoir "décidé de retirer les délégations". 

En creux, ce qui aurait fortement déplu à l'ancien ministre de l'agriculture, c'est le refus d'Uni.e.s de retirer les candidatures de leurs binômes dans les cantons où ils étaient qualifiés au second tour face à des binômes socialistes. "C'était prévisible que cela ne plairait pas à Stéphane Le Foll. En particulier sur Le Mans 1" explique un écologiste sarthois, ce canton ayant été au final remporté par Nelly Heuzé et Samuel Guy d'Uni.e.s contre Claude Petit-Lassay et Charlotte Persant, directrice de cabinet du maire du Mans.

Les Verts "sidérés" dénoncent une situation "injuste et violente"

Le maire du Mans annonce qu'il va réunir la majorité municipale ce mercredi à propos de cette décision qui, si elle était confirmée, concernerait Isabelle Sévère et Nathalie Buchot, seules adjointes EELV (respectivement troisième adjointe en charge de la politique éducative, de l'enfance et de de la petite enfance et quinzième adjointe, déléguée à la Nature en ville et à la Végétalisation). Parmi les conseillers municipaux, elle pourrait viser Ludovic Bu, délégué à l'innovation et au numérique et Anne-Marie Choisne, déléguée au développement des circuits courts, à la restauration collective et aux sports.  

EELV a réagi dans un communiqué. "A l'heure de l'urgence climatique, Stéphane Le Foll rejette les écologistes de sa majorité". Les élus Verts expliquent avoir appris avec "sidération la décision du maire du Mans". Pour eux, "rien ne justifie une telle décision.[...] Nous ne pouvons croire que le maire du Mans puisse avoir la prétention de dicter la stratégie d'alliance politique du parti Europe Ecologie Les Verts". "Pour nous, cette situation est incompréhensible, injuste et violente".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une demande de clarification politique

Thierry Cozic, Premier secrétaire fédéral du Parti socialiste de la Sarthe a apporté son soutien au maire socialiste du Mans. Il estime dans un communiqué que cette situation "nécessite un positionnement clair et précis" des élus Verts. "Soit ils sont membres de la majorité municipale [...], soit ils sont dans l'opposition". Le PS de la Sarthe invite donc les élus Verts "à en tirer les conséquences qui s'imposent". Si aucune menace de retrait de délégations ne pèse sur les élus Verts de Le Mans Métropole, Thierry Cozic souhaite aussi qu'ils fassent un effort de clarification à l'égard du PS. La rupture n'est pas pour autant consommée, "la porte reste ouverte" précise le Premier secrétaire fédéral.    

Choix de la station

À venir dansDanssecondess