Politique

Le maire du Mont-Saint-Michel quitte la politique

France Bleu Cotentin lundi 24 février 2014 à 22:29

Eric Vannier, le maire du Mont-Saint-Michel
Eric Vannier, le maire du Mont-Saint-Michel © Eric Turpin - Radio France

C'est par un bref communiqué publié lundi après-midi que le maire du Mont-Saint-Michel (Manche) Eric Vannier déclare qu'il ne sera pas candidat aux élections municipales du mois prochain. Le propriétaire de la Mère Poulard qui fut l'un des plus jeunes maires de France en 1983 vient de vivre un drame familial.

Eric Vannier vient de perdre l'un de ses enfants et c'est sans doute ce qui le pousse à mettre fin à sa carrière politique.

"Mon chemin au service du Mont s’arrête ici. Je souhaite belle vie et bonne chance à tous et au Mont-Saint-Michel en particulier," écrit Eric Vannier dans son communiqué.

C'est la fin d'une aventure qui avait débuté en 1983 lorsqu'il est élu sur le Rocher. Il sera réélu en 1989 et 1995. Puis il perdra la mairie en 2001 au profit de son éternel rival Patrick Gaulois avant de lui reprendre le fauteuil en 2008 d'une seule petite voix d'avance.Eric Vannier siègera aussi comme divers droite au Conseil Général de la Manche de 1992 à 1998.

L'élu a reçu les plus grands de ce monde dans sa commune, de François Mitterrand et Margaret Thatcher en 1988 à Nicolas Sarkozy en 2007 en passant par Jacques Chirac en 2002.Lui qui est né à Issy-les-Moulineaux mais dans une famille de Montois, devient en parallèle un chef d'entreprise puissant sur la Merveille.Dès 1986, il devient propriétaire du célèbre hôtel-restaurant de la Mère Poulard dont il dépose la marque qu'il décline dans de nombreux produits alimentaires. Un groupe qui emploie un millier de salariés.Aujourd'hui il possède 17 établissements, c'est près de la moitié des commerces, hôtels et restaurants du Mont.

Eric Vannier, maire du Mont Saint-Michel - Radio France
Eric Vannier, maire du Mont Saint-Michel © Radio France - France Bleu Cotentin
Eric Vannier : des rivaux politiques et un scandale judiciaire.

Sur ce rocher de seulement 112 électeurs, quatre listes étaient annoncées. Outre son éternel rival politique et commercial, Patrick Gaulois, maire de 2001 à 2008, l'actuel premier magistrat de la Merveille, se serait retrouvé face à une partie de sa propre équipe, menée par son premier adjoint Yann Galton. Sans compter, une liste annoncée par une candidate du Front National.

C'est sans doute pour cette raison qu'Eric Vannier écrit dans son communiqué : ***"Sur ce chemin beaucoup d’épines pour me blesser et peu de miséricordes pour me reposer" .*

** Mais le maire du Mont-Saint-Michel a été marqué par un scandale politico-judiciaire, il y a un an pour prise illégale d'intérêt dans l'affaire des navettes touristiques dont le point de départ se situe au niveau des restaurants possédés par l'élu.

C'est son adversaire politique Patrick Gaulois qui est à l'origine de la plainte.Eric Vannier a été condamné le 27 février 2013 par le tribunal correctionnel de Coutances, pour avoir, via son statut d'élu, favorisé ses intérêts commerciaux.

Le propriétaire de la Mère Poulard a fait appel et l'affaire sera rejugée à Caen le 19 mai prochain. Mais d'ici là, Eric Vannier ne sera plus maire du Mont Saint-Michel.