Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Pour le maire LR d'Orléans, Serge Grouard, "2021 sera une année tendue pour les finances de la Ville"

-
Par , , France Bleu Orléans

Il ne s'était pas exprimé depuis son élection le 28 juin : le maire d'Orléans Serge Grouard annonce que "2021 sera l'année la plus compliquée du mandat" car "les finances de la Ville sont tendues". "On va faire des choix", assure-t-il, "on n'est pas obligés de tout faire demain matin !"

Serge Grouard, maire LR d'Orléans, le 18 septembre 2020
Serge Grouard, maire LR d'Orléans, le 18 septembre 2020 © Radio France - Antoine Denéchère

Serge Grouard sort (enfin) de son silence. Sollicité par France Bleu Orléans celui qui a été élu maire d'Orléans pour la quatrième fois le 4 juillet dernier, explique que "l'année 2021 sera la plus compliquée du mandat, une année difficile pour les finances de la Ville (qui) sont tendues".

Les finances de la Ville plombées par l'ex-maire Olivier Carré, estime Serge Grouard

Sans donner de chiffres, Serge Grouard impute cette situation financière difficile à "l'effet Covid" qui plombe les rentrées fiscales de la Ville, et surtout aux dépenses engagées par son prédécesseur Olivier Carré (le nom de ce dernier, battu le 28 juin dernier, ne sera jamais cité lors de l'entretien) : le Museum (actuellement en travaux et qui doit rouvrir en 2021), le centre aqualudique (chantier en cours sur le site de l'ancienne prison), la rénovation de la piscine de la Source ("qui coûte finalement 17 millions d'euros"). "On a une masse d'investissements financiers que la Ville d'Orléans ne peut pas supporter à terme".

Pas de festival Orléans Jazz l'an prochain

Conséquence, explique le maire LR d'Orléans, "il va falloir faire des choix, quitte à décaler certains projets. On est pas obligés de tout faire demain matin, et heureusement !"Ainsi, la renaissance d'Orléans Jazz au Campo Santo, une de ses promesses de campagne, ne se fera pas l'an prochain ("ce n'est pas parce qu'on ne le fera pas en 2021 qu'on ne le fera pas ensuite"). 

Concernant les économies sur les dépenses internes, Serge Grouard rappelle aussi qu'il "sait serrer la vis", sans en dire plus, mais affirme qu'il ne touchera pas aux aides aux associations, ni aux fonctionnaires de la Ville, dont il salue la qualité du travail. 

Le maire d'Orléans assure également qu'il n'augmentera pas les impôts municipaux.

Serge Grouard, masque à la main le 18/09/2020
Serge Grouard, masque à la main le 18/09/2020 © Radio France - Antoine Denéchère

2021 devrait donc surtout servir à lancer les études pour les grands projets du mandat, comme l'ouverture d'un centre municipal de santé et la création de fermes éoliennes, censées permettre la production d'énergie décarbonée (le temps de lancer les études de faisabilité, d'obtenir les autorisations diverses, de trouver les lieux, cela ne se fera "pas avant deux ou trois ans").

Les "bonnes relations" avec Christophe Chaillou

Interrogé sur ses relations avec le président (PS) d'Orléans Métropole Christophe Chaillou, maire de Saint-Jean-de-la-Ruelle, pour lequel Serge Grouard et ses troupes ont voté en juillet lors de l'installation du conseil métropolitain, au grand dam de certains élus de droite, le maire LR d'Orléans évoque "de bonnes relations" : "on discute, on converge et Christophe Chaillou le fait avec le sens du collectif. Il a bien remis la gouvernance de la Métropole en bon état". 

Sur les différentes affaires et enquêtes préliminaires qui ont agité la vie politique orléanaise, et sur la crainte éventuelle d'une inéligibilité le concernant après l'affaire des masques, Serge Grouard n'entend faire "aucun commentaire". "Je laisse la justice faire son travail", indiquant seulement qu'il a bien "déposé ses comptes de campagne, fin août début septembre".

Guillaume Peltier serait un bon candidat aux régionales en Centre-Val de Loire"

Enfin, sur les prochaines élections régionales, prévues en mars 2021, Serge Grouard apporte son soutien à celui qui devrait selon toute vraisemblance être le candidat de la droite, le député LR du Loir-et-Cher Guillaume Peltier, à propos duquel Serge Grouard avait eu des mots peu aimables en 2015 ("Pour prétendre diriger une Région encore faut-il avoir fait ses preuves et ce n’est pas l’accumulation des plateaux TV qui fait preuve", déclarait-il alors comme le relatait alors Mag Centre). 

"Il a bien évolué, il a été élu maire [de Neung-sur-Beuvron, jusqu'en 2017], il est allé au charbon, il serait un bon candidat". Le maire d'Orléans sera d'ailleurs présent ce samedi à la Fête de la Violette, organisée en Sologne, par Guillaume Peltier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess