Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le Manchois Philippe Bas demande des poursuites à propos du "cabinet noir" de François Hollande

lundi 27 mars 2017 à 17:07 Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin

Six responsables Les Républicains, dont le sénateur de la Manche Philippe Bas, ont saisi ce lundi le procureur de Paris et le procureur national financier pour des "infractions" commises selon eux par l'exécutif et pointées du doigt par le livre "Bienvenue Place Beauvau".

Philippe Bas, signataire du courrier adressé au procureur de Paris et au parquet national financier.
Philippe Bas, signataire du courrier adressé au procureur de Paris et au parquet national financier. © Radio France - Julien Pasqualini

Six sénateurs et députés Les Républicains, dont le sénateur de la Manche Philippe Bas, ont saisi ce lundi le procureur de Paris et le procureur national financier pour des "infractions" commises selon eux par l'exécutif et pointées du doigt par le livre "Bienvenue Place Beauvau".

Ils estiment que l'ouvrage sème un véritable trouble. "Sa lecture révèle la commission d'un certain nombre de faits d'une particulière gravité qui seraient susceptibles de revêtir différentes qualifications pénales", estiment Bruno Retailleau et Christian Jacob, chefs de file respectivement des sénateurs et députés LR, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France et Luc Chatel, porte-parole de François Fillon, dans ce courrier révélé initialement par Le Figaro sur son site.

Avec également Nathalie Kosciusko-Morizet et Philippe Bas, le sénateur et président du Conseil départemental de la Manche, ces élus LR demandent à François Molins et Eliane Houlette de donner "les suites" qu'ils jugent "utiles", certaines infractions supposées pouvant selon eux "relever de la juridiction du parquet national financier".

François Fillon, le premier à s'inspirer des "bonnes feuilles" de l'ouvrage

Ils ont joint un tableau recensant 17 passages du livre d'Olivia Recasens, Didier Hassoux et Christophe Labbé, relevant selon eux des qualifications de "corruption", "trafic d'influence", "atteinte à la vie privée", et encore "abus d'autorité".

Le candidat de la droite à la présidentielle a affirmé jeudi dernier s'être inspiré des "bonnes feuilles" de "Bienvenue Place Beauvau" pour dénoncer l'organisation par François Hollande, à la tête d'un "cabinet noir", de fuites dans la presse sur ses affaires judiciaires, le chef de l'Etat dénonçant en retour des "allégations mensongères". M. Fillon avait annoncé lui-même durant le week-end ce travail de recensement. "On demandera qu'une enquête soit ouverte", avait-il confié en petit comité.