Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mans : le maire Jean-Claude Boulard quitte le Sénat pour respecter le non-cumul

-
Par , , France Bleu Maine
Le Mans, France

Jean-Claude Boulard a annoncé ce mercredi après-midi son intention de quitter le Sénat pour conserver la mairie du Mans. L'entrée en vigueur de la loi sur le non-cumul des mandats l'obligeait à choisir au plus tard à la rentrée.

Jean-Claude Boulard garde son bureau de maire jusqu'à la fin de son mandat
Jean-Claude Boulard garde son bureau de maire jusqu'à la fin de son mandat © Radio France - Christelle Caillot

Jean-Claude Boulard restera maire du Mans, et non plus sénateur-maire, à partir du 1er octobre. Il a annoncé ce mercredi son intention de terminer son mandat municipal, qui court jusqu'en 2020.

Il s'agit d'une nouvelle conséquence de la loi sur le non-cumul des mandats, votée sous le précédent quinquennat. Des élections sénatoriales auront lieu le 24 septembre prochain. En principe le siège de Jean-Claude Boulard ne devait pas être renouvelé à cette occasion, mais l'échéance déclenche la règle du non-cumul pour tous les sénateurs.

Sa démission enverra au Sénat sa suivante sur la liste, Nadine Grelet-Certenais, adjointe au maire de la Flèche et conseillère départementale.

Il veut dit-il "être au service des manceaux et n'est plus tenté par les ors de la république du Sénat. Je souhaitais certes attendre le résultat des législatives et aujourd'hui avoir deux députés de ma famille et deux députés en marche, ça me va.

Le maire souhaite une présence plus forte sur le terrain et souligne : "beaucoup de gens n'ont pas besoin de vous, ils ont juste besoin de vous voir et c'est vrai que depuis que j'étais au Sénat, on me voyait un peu moins dans la ville. Sur les projets, des trois ans de mandat restants , il rêve pourquoi pas de voir de nouveau un jour le club de foot en pro, un nouveau centre d'affaires à la gare, et développer encore la proximité et la tranquillité en centre-ville.

Enfin, sur la question de sa santé, il répond : "si j'avais des problèmes de santé, j'aurai choisit le Sénat, c'est beaucoup plus confortable".

A 74 ans, il réaffirme que c'est son dernier mandat, dit ne pas avoir et ne pas vouloir préparer de succession. Le seul critère pour lui sera "une personne qui s'engage sur le non cumul des mandats et qui soit présente sur le terrain".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess