Politique

Le ministre de la Justice dévoile la maquette de la future cité judiciaire de Mont de Marsan qui devrait ouvrir fin 2020

Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne jeudi 10 novembre 2016 à 17:30

La future cité judiciaire de Mont de Marsan devrait ouvrir fin 2020 début 2021 avenue Rozanoff sur la route de la Base Aérienne 118
La future cité judiciaire de Mont de Marsan devrait ouvrir fin 2020 début 2021 avenue Rozanoff sur la route de la Base Aérienne 118 - cabinet d'architecte Bochet Lajus Pueyo

C'est un investissement de 28 millions d'euros pour l'Etat. La future cité judiciaire de Mont de Marsan devrait ouvrir fin 2020 début 2021. Le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, est venu dévoiler ce jeudi la maquette du futur bâtiment de 6000 m² qui sera construit avenue Rozanoff.

Le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas a dévoilé ce jeudi la maquette de la future cité judiciaire de Mont de Marsan dans les locaux de l'actuel Tribunal de Grande Instance de la ville.

Cette future cité judiciaire de Mont de Marsan regroupera quatre juridictions en un même lieu : le Tribunal de Grande Instance, le Tribunal d'Instance, le Tribunal de commerce et le Conseil des prud'hommes. Cette future cité judiciaire montoise accueillera 119 magistrats et fonctionnaires.

"Des conditions de travail, déplorables, détestables pour les personnels" Jean-Jacques Urvoas à propos de l'état du TGI de Mont de Marsan

Le ministre de la Justice a justifié la nécessité de cette future cité judiciaire par la vétusté des installations actuelles. Il a reconnu des "conditions de travail, déplorables, détestables" pour les personnels en visitant les locaux du TGI de Mont de Marsan.

Le ministre de la Justice déplore les conditions de travail détestables les magistrats et personnels du TGI de Mont de Marsan

C'est un cabinet d'architectes Bordelais qui a conçu ce futur palais de Justice. Le cabinet Brochet Lajus Pueyo. Il y avait quatre projets en lice.

Un cabinet d'architecte bordelais retenu

Olivier Brochet, l'architecte bordelais retenu pour concevoir le futur palais de Justice montois, explique qu'il sera construit sur un terrain d'un hectare et demi. La cité judiciaire elle-même sera un bâtiment de 6000m².

Un bâtiment sous forme d'un grand abri un peu comme une canopé. Un bâtiment qui prolonge un parc arboré car un morceau de forêt sera planté devant. Le public va s'avancer sous un grand préau avec des colonnes blanches en béton de douze mètres de haut.

On entrera dans la salle des pas perdus qui est formulée comme un atrium autour d'un patio. Les cinq salles d'audience seront disposées autour de ce patio. Il y aura aussi dans le fond de cette cité judiciaire une sorte d'immeuble de bureaux.

Olivier Brochet, l'architecte bordelais qui a conçu la future cité judiciaire montoise, détaille sa réalisation

Le projet en images

Vue depuis le chemin du Baradé - Aucun(e)
Vue depuis le chemin du Baradé - ©Brochet Lajus Pueyo
Le parvis et son péristyle - Aucun(e)
Le parvis et son péristyle - ©Brochet Lajus Pueyo
La salle des pas perdus - Aucun(e)
La salle des pas perdus - ©Brochet Lajus Pueyo
La salle d'assises - Aucun(e)
La salle d'assises - ©Brochet Lajus Pueyo
Une salle d'audience civile - Aucun(e)
Une salle d'audience civile - ©Brochet Lajus Pueyo

Le calendrier de la future cité judiciaire de Mont de Marsan

  • Novembre 2016 : notification du marché de maîtrise d'oeuvre
  • Troisième trimestre 2017 : obtention du permis de construire
  • Premier semestre 2018 : notification du marché de travaux et pose de la première pierre
  • Fin 2020 - début 2021 : livraison du palais de Justice

Les chiffres clefs

  • Cinq salles d’audience : trois pour les affaires civiles, deux pour les affaires pénales dont la salle d’assises.
  • Quatre salles d’audience de cabinet dont une pénale.
  • 6000m² de surface de plancher
  • 119 postes de travail