Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le ministre Marc Fesneau, en charge des relations avec le parlement, rencontre les maires ruraux de l'Indre à Coings

jeudi 14 mars 2019 à 17:15 - Mis à jour le jeudi 14 mars 2019 à 20:59 Par Régis Hervé, France Bleu Berry

Marc Fesneau, ministre chargé des relations avec le parlement a rencontré des élus de l'Indre ce jeudi après-midi à la salle des fêtes de Coings. À la veille de la clôture de l'acte 1 du grand débat, ces maires ruraux lui ont fait part de leurs inquiétudes et de celles de leurs administrés.

Marc Fesneau, ministre chargé des relations avec le parlement : " Après le grand débat, des réponses utiles seront apportées par le gouvernement"
Marc Fesneau, ministre chargé des relations avec le parlement : " Après le grand débat, des réponses utiles seront apportées par le gouvernement" © Maxppp - PQR-La Provence

Coings, France

Alors que l'acte 1 du grand débat national lancé par Emmanuel Macron s'achève ce vendredi, les ministres de son gouvernement poursuivent leurs déplacements sur le terrain à la rencontre des élus. C'était le cas ce jeudi après midi à Coings où le ministre chargé des relations avec le parlement a répondu favorablement à l'invitation notamment de l'association des maires ruraux du département. Marc Fesneau a notamment précisé qu'il y aurait, après cette phase de grand débat "des réponses utiles" qui seront apportées par le gouvernement.

Devant 80 élus environ, Marc Fesneau a ecouté les élus. Certains d'entre eux d'ailleurs n'ont pas caché leurs inquiétudes comme le maire de Belâbre, Laurent Laroche : " Nous étions inquiets avant le grand débat, nous le sommes encore plus aujourd'hui ". De son côté, Vanik Berberian, président de l'association des maires ruraux de France a insisté sur la nécessité d'un vrai dialogue avec le gouvernement : " Quand on nous impose quelque chose qui n'a pas de sens, on ne peut pas l'accepter"

Le reportage de Frédéric Denis à Coings