Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le MoDem en Gironde lance les hostilités contre Alain Rousset et Jean-Luc Gleyze

-
Par , France Bleu Gironde

Le Mouvement démocrate en Gironde commence sa préparation des élections départementales et régionales en mars prochain. Les premières attaques ciblent les présidents socialistes des conseils régional et départemental.

Fabien Robert (à gauche) aux côtés de Geneviève Darrieussecq et Aziz S'Kalli (LREM) lors des européennes.
Fabien Robert (à gauche) aux côtés de Geneviève Darrieussecq et Aziz S'Kalli (LREM) lors des européennes. © Radio France - Yves Maugue

Le MoDem en Gironde a lancé ce lundi sa préparation des prochains scrutins électoraux : les départementales et les régionales programmées au mois de mars prochain. Vingt référents ont été nommés dans différents cantons du département et un appel à la candidature de Geneviève Darrieussecq, la ministre déléguée auprès de la ministre des armées et ancienne maire de Mont-de-Marsan, pour mener une liste de rassemblement du centre gauche à la droite républicaine aux élections régionales.

Au-delà du choix du candidat ou de la candidate, Fabien Robert, le président du MoDem en Gironde lance ses premières salves en direction d'Alain Rousset, le président socialiste du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, en place depuis 1998. "Je crois qu'il y a une fenêtre de tir, affirme-t-il. La gouvernance actuelle mérite d'être renouvelée. La région est immense. Certains territoires se sentent abandonnés. Des fractures territoriales ont été révélées lors de la crise des Gilets jaunes. Je trouve qu'Alain Rousset n'y apporte pas de réponse. Il n'est pas au rendez-vous. Sa durée à la tête de la région questionne. S'il devait être réélu, il aurait fait cinq ans de plus qu'Alain Juppé à Bordeaux".

Je n'ai pas entendu de message en direction des territoires en souffrance.

Les fractures territoriales seront également, selon lui, au centre de la campagne des élections départementales en Gironde. "Blaye est la seule sous-préfecture de Gironde qui n'a pas de train, rappelle-t-il. Le Médoc est toujours enclavé. Les services publics de certains territoires disparaissent. Je n'ai pas entendu un vrai discours volontariste de la part de Jean-Luc Gleyze, le président du conseil départemental. Il veut expérimenter le revenu universel, ça c'est très audible. Mais je n'ai pas entendu de message en direction des territoires en souffrance"

Fabien Robert estime que, depuis les dernières municipales, tous les pouvoirs sont concentrés à gauche avec le Parti Socialiste et les écologistes. Il dénonce "une majorité très vieille gauche" à la région et au département et réclame "un rééquilibrage démocratique

Choix de la station

À venir dansDanssecondess