Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Le moment est venu" : Jean-Luc Bohl est candidat à la présidence du Département de la Moselle

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Tout juste élu, dimanche dernier, dans son canton de Montigny-lès-Metz, Jean-Luc Bohl a décidé de se lancer dans la course à la présidence du conseil départemental de la Moselle. Il souhaite insuffler un vent nouveau dans cette assemblée, présidée depuis 2011 par Patrick Weiten.

Jean-Luc Bohl est l'actuel maire de Montigny-lès-Metz (Moselle)
Jean-Luc Bohl est l'actuel maire de Montigny-lès-Metz (Moselle) © Radio France - Julie Seniura

C'est le premier "outsider" à se porter candidat à la présidence du conseil départemental de la Moselle : Jean-Luc Bohl, le maire de Montigny-lès-Metz, se verrait bien dans le fauteuil occupé encore, pour quelques jours au moins, par Patrick Weiten.

Le Montignien vient de faire son retour à la tête du canton de Montigny, dimanche dernier : il avait déjà été élu au département de la Moselle de 1998 à 2011. Il a été élu , cette fois-ci, avec sa binôme, l'élue sortante Marie-Louise Kuntz.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Elu local expérimenté

Jean-Luc Bohl se targue d'avoir toute l'expérience nécessaire pour assurer cette fonction, lui qui n'a jamais prétendu à un mandat national : "Je suis maire depuis vingt ans. J'ai été président de Metz Métropole, avec des sujets importants et structurants pour la métropole mais aussi toute la Moselle. Je viens d'achever mon mandat de premier vice-président de la Région Grand Est. Le moment est venu de mettre cette expérience et cette volonté au service de mon département".

Pas de vengeance personnelle

Jean-Luc Bohl estime qu'il est temps de tourner une nouvelle page de l'histoire du département de la Moselle : non pas pour mettre des bâtons dans les roues de Patrick Weiten, mais pour faire souffler un vent nouveau. "Trente nouvelles têtes ont été élues dimanche dernier. Il y a donc une grande capacité de renouvellement. J'ai dans l'optique d'animer cette nouvelle équipe".

Mais le maire de Montigny-lès-Metz tacle quand même au passage le président sortant et ses méthodes, notamment lors du mandat en passe de s'achever : "J'ai envie d'avoir une gouvernance du département apaisée, qui soit concertée, partagée, et non monolithique et repliée sur elle-même. Avec du respect pour les élus et les services". 

Arrêtons la stratégie du nombril

Patrick Weiten et Jean-Luc Bohl sont pourtant du même bord politique, de centre droit. Qu'est-ce qui les sépare autant ? "Question de tempérament", répond l'élu montignien, qui rappelle au passage son ancrage en Moselle-Est (né à Creutzwald et enfance passée à L'Hôpital). Mais Jean-Luc Bohl se plaît à rappeler le consensus qu'il parvenait à obtenir quand il était président de Metz Métropole, quand la ville de Metz était dirigée par la gauche de Dominique Gros.

S'il est élu président du conseil départemental de la Moselle ce jeudi, Jean-Luc Bohl promet de nommer une femme comme première vice-présidente. Certainement sa binôme, Marie-Louise Kuntz.

Il serait contraint, en revanche, de céder son fauteuil de maire de Montigny-les-Metz, qu'il occupe depuis 2001, selon la règle du non cumul des mandats.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess