Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le Mouvement du 1er Juillet lancé par Benoit Hamon prend forme en Gironde

dimanche 12 novembre 2017 à 17:55 Par Chloé Gandolfo, France Bleu Gironde

Depuis son lancement sur internet, le Mouvement du 1er juillet revendique 25 000 adhérents en France et 500 comités locaux. En Gironde, une quinzaine de comités se sont créés en 4 mois. Ce week-end ils se sont réunis à Bègles, au théâtre le Levain pour se rencontrer.

Benoît Hamon, lors de la création du Mouvement du 1er Juillet.
Benoît Hamon, lors de la création du Mouvement du 1er Juillet. © Maxppp - MaxPPP

Bègles, France

Près d'une centaine de personnes se sont rassemblées samedi matin au théâtre le Levain à Bègles pour découvrir les propositions du Mouvement du 1er Juillet en Gironde. Le mouvement lancé par Benoît Hamon après sa défaite à la présidentielle revendique 25 000 adhérents sur son site internet.

En Gironde, 4 mois après son lancement, une quinzaine de comités locaux se sont créés sur le territoire : dans l'Entre-deux-Mers, à Bordeaux ou encore sur le bassin d'Arcachon. La réunion de samedi a été l'occasion d'aborder les idées défendues par le mouvement et de montrer du concret.

Expérimenter le revenu universel en Gironde

L'une des idées phares du mouvement : lancer une expérimentation du revenu universel en Gironde. Denise Gresnard-Nédéléc, conseillère départementale PS est venue présenter ce projet samedi : "il s'agirait d'un revenu sans conditions d'attribution à destination des 18 à 65 ans pour 6000 personnes dans le département. Il y a deux scénarios soit un revenu de base de 750 euros par mois soit 1000 euros par mois parce que c'est le seuil de pauvreté en France'". L'élue départementale espère pouvoir convaincre le gouvernement de voter une loi d'expérimentation pour lancer l'opération dès 2019.

Lutter contre le harcèlement dans les transports de la métropole

Autre idée phare abordée pendant la réunion : la lutte contre le harcèlement sexuel. Une sociologue bordelaise, Johanna Dagorn, est venue présenter les résultats d'une étude sur le déplacement des femmes dans la métropole bordelaise. Une étude menée sur toute l'année 2016 qui montre la fréquence des agressions dans les transports en commun et parfois commises par des conducteurs ou des contrôleurs du réseau Kéolis : "cette étude a permis à Kéolis de commencer des formations auprès de son personnel et de les sensibiliser sur la question".

L'occasion donc pour le mouvement de montrer qu'il peut agir dans le concret, au-delà des idées. Mais avant cela, les adhérents doivent se prononcer sur la forme à donner au Mouvement du 1er Juillet : un questionnaire a été lancé sur Internet le 23 octobre. Quelles idées défendre ? Comment se financer ? Doit-il devenir un parti ? La conseillère régionale Naïma Charaï y est "favorable". Les inscrits ont jusqu'au 20 novembre pour répondre. Les résultats seront analysés lors d'une réunion nationale des comités locaux au Mans les 2 et 3 décembre.