Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le nouveau CADA du Grand Dax inauguré

-
Par , France Bleu Gascogne

Malgré la polémique sur le tri des demandeurs d’asile et la "circulaire Collomb", les associations d'aide aux migrants avaient quand même une raison de se réjouir ce jeudi à Dax. Le CADA de l’agglomération a été inauguré, dans l'avenue Georges Clémenceau.

Les demandeurs d'asile sont hébergés dans des appartements. (Photo d'illustration)
Les demandeurs d'asile sont hébergés dans des appartements. (Photo d'illustration) © Maxppp -

Dax, France

Il y a des timings parfois heureux, et parfois moins. Alors que plus de vingt associations actives dans l'hébergement et l'aide aux étrangers (dont la Fédération des acteurs de la solidarité, Emmaüs, le Secours catholique, Médecins sans frontières, la Fondation Abbé Pierre...) étaient reçu à Matignon et venaient de saisir le Conseil d'Etat pour obtenir la suspension en urgence de la "circulaire Collomb" du 12 décembre organisant le recensement des migrants dans les centres d’hébergement d’urgence, les acteurs dacquois de la solidarité avec les étrangers réfugiés, eux, étaient à la fête ce jeudi au moins pour quelques heures : pour l’inauguration du CADA du Grand Dax, dans l’avenue Georges Clémenceau.

62 personnes hébergées dans des appartements particuliers

Géré par l’association Groupe SOS, il héberge depuis juillet, 62 personnes, dans des appartements particuliers à Dax, Saint-Paul-lès-Dax et Yzosse. Une inauguration symbolique par le député des Landes Lionel Causse, le sous-préfet de Dax et la présidente de l’agglomération et maire de Dax Elisabeth Bonjean, qui – pas plus tard que mardi soir - ouvrait son discours de vœux pour l'année 2018 avec cette question des migrants rappelant que la ville avait déjà accueilli de nombreux Malienne et Erythréen notamment. 

Plus de migrants accueillis à Dax et autour ?

A terme, le CADA de Dax pourra accueillir 85 demandeurs d'asile le temps qu'ils fassent les démarches pour obtenir ou non leur statut de réfugiés. Mais dans son discours de vœux, Elisabeth Bonjean allait encore plus loin...  "L'accueil des migrants est un défi à relever. La France et Dax devront y prendre leur part" disait même la maire. Alors que faut-il y comprendre ? Dax et l'agglo vont-elles accueillir plus de migrants ? Elisabeth Bonjean nuance quand même : "Il faudra faire en fonction de nos possibilités d’accueil et de nos moyens mais dans un état d’esprit de solidarité et humaniste. Le problème est là et tout le monde est d’accord pour dire qu’il faut une forme d’accompagnement pour que l’intégration puisse être possible, réfléchit la maire de Dax. C’est ça le principe de la loi qui fait débat actuellement, de raccourcir les délais de plusieurs que l’on connait aujourd’hui et au bout desquels les demandeurs d’asile sont déboutés au final. Alors non je ne peux pas adhérer à un principe de tri mais je sais aussi qu’il faut un accompagnement bien cadré et des délais mieux respectés."

Elisabeth Bonjean : "Il faudra faire en fonction de nos possibilités d'accueil."

Un soutien municipal du quotidien pour le CADA

Un discours de soutien bienvenu quand même pour Soumia El Yousfi, la directrice du CADA, dans cette période de tension où toutes les associations craignent de voir débarquer les fameux nouveaux "trieurs de migrants" envoyés par le ministre de l’Intérieur. "Nous n’avons pas encore reçu ce genre de visite, se réjouit la directrice et attendant de savoir ce que devient vraiment la circulaire, l’équipe est complètement focalisée sur ses missions de terrain. Quel que soit le contexte, on veut répondre à nos missions c’est-à-dire assurer la santé, l’hébergement des demandeurs d’asile, l’apprentissage du français et l’accompagnement dans leurs démarches administratives, résume Soumia El Yousfi. Mais le plus important c’est le soutien dans le quotidien. Et avec l’ouverture du CADA, nous avons eu ce soutien de l’agglomération et des municipalités."

Soumia El Yousfi : "L'équipe est focalisée sur ses missions de terrain."

L'inauguration du CADA du Grand Dax. - Radio France
L'inauguration du CADA du Grand Dax. © Radio France - Faustine Mauerhan