Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le nouveau maire de Chanteau veut tourner la page des bisbilles

dimanche 13 janvier 2019 à 20:48 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

La liste conduite par Bernard Dassy a été élue. Aucune autre liste n'avait été déposée pour ces élections municipales partielles.

Bernard Dassy, 71 ans,  a été conseiller municipal de 1983 a 1989 et de 2016 a 2018.
Bernard Dassy, 71 ans, a été conseiller municipal de 1983 a 1989 et de 2016 a 2018. © Radio France - Cyrille Ardaud

Chanteau, France

Il espère tourner une page et faire oublier la crise ouverte qui a sévi pendant plusieurs mois à Chanteau. Bernard Dassy est le nouveau maire de cette commune de 1 500 habitants (42,40% de participation). Il faut dire que le suspens était limité : seule sa liste avait été déposée. Mais l'unique liste n'a recueilli que 253 voix sur 424 votants. (104 bulletins blancs et 67 nuls)

Une consultation entre la population, les associations et le conseil municipal

Bernard Dassy, 71 ans et ancien ingénieur est déjà connu des Chanteausiens. Il a été conseiller municipal entre 1983 et 1989, puis plus récemment de 2016 à 2018. Il fait partie des nombreux conseillers qui ont lâché l'ancien maire Jannick Vié à l'automne dernier. Après lui avoir reproché pendant des mois un manque de concertation et de communication, les élus avaient voté à la majorité le retrait de ses délégations de pouvoir.

Pour marquer la différence, il souhaite associer plus amplement les habitants à la gestion de la commune : "Notre envie c'est que le village se ressoude, de faire disparaître le clivage qu'il y a eu à un moment. C'est pour ça que l'on souhaite qu'il y ait une large consultation entre la population, les associations et le conseil municipal. Ce sera une organisation à la fois verticale et horizontale."

"La tâche est difficile mais admissible pour nous." 

Si Bernard Dassy affirme que tout est prêt pour la mise en place de la consultation, il ne veut pas en dire plus, et préfère attendre le prochain conseil municipal pour dévoiler sa stratégie. Mais une chose est sûre : le temps presse. Il n'a que 15 mois pour mettre en oeuvre son projet : "C'est un mandat extrêmement complexe parce qu'on aura des résultats à fournir dans un laps de temps très court. Prendre des décisions rapides et avoir suffisamment de budget pour faire ce que l'on a envie de faire. Les adjoints et conseillers sont déterminés ! La tâche est difficile mais admissible pour nous." 

Le nouveau conseil municipal, avec l'installation de Bernard Dassy, se réunira vendredi 18 janvier.