Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ex-officier, patron du RN en Mayenne, signataire de la tribune dans Valeurs Actuelles : "J'en suis fier"

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

Jean-Michel Cadenas, secrétaire départemental du Rassemblement National de la Mayenne, a signé la tribune de militaires qui suscite la polémique, publiée dans l'hebdomadaire Valeurs Actuelles. Cet ancien officier de gendarmerie pointe les faiblesses du gouvernement en matière d'ordre public.

Jean-Michel Cadenas est le nouveau secrétaire départemental du FN 53
Jean-Michel Cadenas est le nouveau secrétaire départemental du FN 53 © Radio France

La tribune, publiée par Valeurs Actuelles le 21 avril et signée par "une vingtaine de généraux, une centaine de hauts gradés et plus d'un millier d'autres militaires", appelle le président Emmanuel Macron à défendre le patriotisme. La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, candidate à la présidentielle de 2022, les a aussitôt invités à la rejoindre. 

On laisse entrer une immigration sans être en mesure de faire quoi que ce soit. -  Jean-Michel Cadenas sur France Bleu Mayenne 

Parmi les signataires : le secrétaire départemental du Rassemblement National de la Mayenne, Jean-Michel Cadenas. Interrogé par France Bleu Mayenne ce mardi, cet ancien officier de la gendarmerie, candidat aux élections régionales, affirme que le pays est en danger : "Je me rends compte que dans certains quartiers, on est complètement en dehors de la légalité républicaine. Rien n'est fait. Plus ça va, plus c'est le bazar. Les gens qui ont signé cette tribune sont prêts à relever le défi de la défense de la France. On parle beaucoup de résistance mais qui sera résistant quand ça ira mal ? On se comptera sur les doigts de la main, comme en 40. Il y a des gens qui collaboreront et d'autres qui résisteront"

Mais collaborer avec qui et résister à quoi, lui demande-t-on : "Collaborer avec ceux qui mettent le bazar dans les quartiers, ceux qui menacent la vie républicaine, la démocratie, ceux qui tirent sur les policiers". 

La ministre des Armées réclame des sanctions

La ministre des Armées Florence Parly demande des sanctions contre les militaires signataires d'une tribune dénonçant le "délitement" de la France et se disant prêts à "soutenir les politiques" qui s'y opposeront. "Pour ce qui concerne les militaires qui ont enfreint le devoir de réserve, bien entendu, des sanctions sont prévues, et j'ai donc demandé pour ceux qui seraient parmi les signataires signalés, des militaires d'active, j'ai demandé au chef d'état major d'appliquer les règles qui sont prévues dans le statut des militaires, c'est-à-dire des sanctions", a-t-elle déclaré sur France Info.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Sur les sanctions réclamées par la ministre, Jean-Michel Cadenas se déclare serein. N'étant plus officier d'active, il explique ne pas être soumis à un devoir de réserve.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess