Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

L'ancien patron périgourdin de l'UMP Jérôme Peyrat rejoint le cabinet politique d'Emmanuel Macron à l'Elysée

-
Par , , France Bleu Périgord

Le Périgourdin Jérôme Peyrat a été recruté comme conseiller au cabinet politique de la Présidence. Le maire de La Roque-Gageac, déjà en rupture de son parti, apporte son expérience d'ancien conseiller de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy.

Jérôme Peyrat ancien président de l'UMP Dordogne et ancien conseiller de Jacques Chirac à la maire de Paris
Jérôme Peyrat ancien président de l'UMP Dordogne et ancien conseiller de Jacques Chirac à la maire de Paris © Radio France - Antoine Balandra

C'est l'hebdomadaire "Le Point" qui l'a révélé samedi soir. Jérôme Peyrat, ancien président de l'UMP en Dordogne, et même directeur-général du parti à Paris, rejoint l'Elysée, au cabinet politique d'Emmanuel Macron. Le maire de La Roque-Gageac avait déjà rompu avec Les-Républicains de Laurent-Wauquiez depuis plus d'un an, pour rejoindre le mouvement du maire de Nice Christian Estrosi  "La France audacieuse". 

Ancien conseiller de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy

Jérôme Peyrat a été conseiller de Jacques Chirac à la mairie de Paris, puis de Nicolas Sarkozy jusqu'à l'Elysée, mais il avait récemment annoncé son intention de voter aux européennes pour la liste Renaissance de la majorité présidentielle, et il ne payait plus ses cotisations à LR. Maire de La Roque-Gageac depuis 25 ans, Jérôme Peyrat est aussi un connaisseur des élus locaux, de la droite et du centre. L'UMP de Dordogne perd un de ses derniers poids-lourds, après les départs de Patrice Favard, Antoine Audi et Jean-Jacques de Péretti, sans remonter jusqu'à la démission de Daniel Garrigue.

"C'est une compromission. Cela ne correspond pas à mes valeurs politiques." Dominique Bousquet, président des Républicains en Dordogne

L'intéressé a refusé de répondre à nos questions ce jour. Du côté de son ancien parti, la colère est de mise : "C'est une compromission. Cela ne correspond pas à l'éthique que j'ai en politique. Nous avons le droit de débattre en interne, mais d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte... c'est presque une honte.", s'énerve Dominique Bousquet, le président des Républicains en Dordogne. 

"Au moins, on n'aura plus besoin d'excuser ses absences à certaines réunions." Fabien Marty, secrétaire départemental des Républicains en Dordogne 

Fabien Marty, le secrétaire départemental des Républicains en Dordogne, se dit déçu : "Oui, _c'est décevant de perdre quelqu'un comme Jérôme_, qui plus est à un moment où notre famille politique se rassemble pour les Européennes... Mais je suis également soulagé. Au moins les choses sont claires, nous savons où nous sommes, et nous n'aurons plus besoin d'excuser ses absences à de nombreuses réunions."