Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le plus jeune maire tourangeau devient le président de l'association des maires d'Indre-et-Loire

vendredi 17 novembre 2017 à 18:41 Par Xavier Louvel, France Bleu Touraine

Cédric De Oliveira, 30 ans, succède à Pierre Louault à la tête de l'association des maires d'Indre-et-Loire. Il a été élu ce vendredi après-midi lors d'un second tour face au maire de Chinon, Jean-Luc Dupont. Le maire de Fondettes est élu jusqu'aux prochaines élections municipales.

Cédric De Oliveira, élu président de l'association des maires d'Indre-et-Loire
Cédric De Oliveira, élu président de l'association des maires d'Indre-et-Loire © Radio France - Xavier Louvel

Indre-et-Loire, France

Cédric De Oliveira est le nouveau président de l'association des maires d'Indre-et-Loire. Il succède à Pierre Louault, devenu Sénateur et qui a donc dû céder son poste. Le maire Les Républicains de Fondettes a battu Jean-Luc Dupont, le maire de Chinon, ce vendredi après-midi, lors d'un second tour de scrutin, 126 voix contre 102. Un score relativement serré, mais pas pour Cédric De Oliveira. "Mon objectif est maintenant de faire monter en puissance cette association des maires. Je suis avant tout le porte-parole des maires et je suis persuadé que la Métropole peut travailler avec le monde rural. Tous ceux qui veulent opposer urbain et rural, c'est le vieux monde, ça n'intéresse plus personne".

Lors de la présentation de sa candidature, Cédric De Oliveira avait affiché ses axes de travail. Il avait alors évoqué "le rejet d'un projet d'élection aux communautés de communes au suffrage universel, lancer un grand plan de formation pour les élus, créer un groupe de travail sur les gens du voyage pour venir en soutien aux élus quand ils sont confrontés à "ce problème", et tisser un lien plus étroit avec les parlementaires d'Indre-et-Loire".