Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Pré Saint-Gervais : la justice annule les dernières élections municipales

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

Le tribunal administratif de Montreuil, a annulé, jeudi 3 décembre 2020, les résultats des dernières élections municipales au Pré Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis).

Photo d'illustration carte électorale, élections
Photo d'illustration carte électorale, élections © Maxppp - Maxppp

Les habitants du Pré Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis) vont sans doute devoir retourner aux urnes. Ce jeudi 3 décembre 2020, le tribunal administratif de Montreuil a accepté la demande de La Liste citoyenne du Pré Saint-Gervais, conduite par Delphine Debord, suite à son recours déposé le 20 mars dernier.

42 bulletins de vote pas comptabilisés

Lors du premier tour des élections, le 15 mars, 42 bulletins de vote de cette liste ont été jugés invalides lors du dépouillement, car la nationalité européenne d'un candidat (ressortissant d'un autre État-membre de l'UE) n'apparaissait pas, alors que la loi l'exige. Delphine Debord avait en urgence réimprimer des bulletins conformes mais les 42 mauvais se sont tout de même retrouvés dans les bureaux de vote et n'ont pas été pris en compte lors des résultats. 

Sans se couac, le résultat aurait peut-être été différent, selon l'ancienne candidate, pourtant arrivée en 5ème position. "La décision du tribunal n'est pas définitive mais on est content parce qu'on ne défendait pas un siège mais un point de droit précis sur l'expression démocratique. La justice nous a donné raison sur ce point", réagit ce vendredi, Delphine Debord, contactée par France Bleu Paris.

Le maire a un mois pour faire appel

La décision du tribunal n'est pas définitive. Laurent Baron et ses co-listiers ont un mois pour contester cette décision et faire appel du jugement, soit jusqu'au 3 janvier 2021. Joint par France Bleu Paris, le maire, réélu dès le premier tour, se dit"confiant" même si de nouvelles élections devaient avoir lieu.

Dans un communiqué,  il n'hésite pas non plus à tacler sa rivale : "alors que Delphine Debord prétend pouvoir diriger notre ville, son manque de rigueur dans l'élaboration des documents liés à sa campagne électorale pénalise l'ensemble de Gervaisien-ne-s". "Si cette décision de justice sanctionne l'erreur de procédure de la Liste citoyenne, elle ne remet nullement en cause l'adhésion des Gervaisien-ne-s au projet que je porte avec l'ensemble des élu-e-s de la majorité", écrit Laurent Baron.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess