Politique

Le préfet de la Haute-Vienne présente sa nouvelle carte des communautés de communes

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin lundi 12 octobre 2015 à 16:40

Le préfet Laurent Cayrel veut passer de 20 à 14 "coms coms"
Le préfet Laurent Cayrel veut passer de 20 à 14 "coms coms" © Radio France - Jérôme Ostermann

Le préfet de la Haute-Vienne a présenté ce lundi sa nouvelle carte des communautés de communes du département. Un redécoupage voulue par la loi sur la nouvelle organisation territoriale de la République. Les élus ont jusqu'au mois de mars prochain pour faire des contre propositions.

"Ce n'est pas un caprice du préfet". Par ces mots, Laurent Cayrel, le préfet de la Haute-Vienne précise que ce redécoupage est une obligation imposée par la loi. L'idée étant de faire des économies de gestion. 11 milliards d'euros au niveau national. Au niveau du département, il propose de passer de 20 à 14 communautés de communes. Celles-ci auront de nouvelles compétences obligatoires. L'assainissement, l'eau, la collecte des déchets, l'urbanisme ou encore l’accueil des gens du voyage. Cette rationalisation des compétences doit aussi permettre la diminution du nombre de syndicats intercommunaux de 52 à 39. Pour dessiner cette nouvelle carte, le préfet a voulu respecter "quelques règles simples". Ne pas toucher aux frontières du département, et fusionner entre elles plutôt que sous découper des communautés de communes déjà existantes. Pays de Nexon avec Monts de Chalus, Vallée de la Gorre avec les Feuillardiers, Vienne Glane avec Pays de la météorite, Basse marche avec Haut Limousin et enfin  Porte d'Occitanie avec AGD (L'aurence et Glane Développement) et MAVAT (Monts d'Ambazac et Val du Taurion). 

La nouvelle carte des communautés de communes présentée par le préfet. - Aucun(e)
La nouvelle carte des communautés de communes présentée par le préfet. - Préfecture de la Haute-Vienne

Au niveau de l'emploi, les agents "de terrain" ne seront pas impactés selon le préfet. Ils devront simplement être intégrés aux nouvelles communautés de communes. En revanche, il y aura forcément moins de postes de président de "com com", idem au niveau de l'encadrement et des services de gestion selon Laurent Cayrel. 

Laurent Cayrel explique l'objectif de cette réforme

Cette nouvelle carte des communautés de communes n'est pas définitive. Il s'agit d'une proposition officielle. Lors de ses concertations préalables avec les élus, le préfet n'a pas rencontré d'objections majeures. Le président de la communauté de communes du Haut Limousin à quand même souhaité ne pas intégrer la totalité de la communauté de communes de la Basse Marche. Certaines réserves ont aussi été exprimées de la part de communes concernées par la fusion Porte d'Occitanie-MAVAT et AGD. Cela tombe bien. Les élus ont maintenant jusqu'au mois de mars prochain pour faire leurs contre propositions. Si il n'y a pas consensus, le préfet tranchera. Les discussions porteront ensuite sur la répartition des compétences. Sachant que la date d'effet de la nouvelle carte est prévue au 1er janvier 2017. Une excéption. La fusion entre les communautés de communes Vienne Glane et Pays de la Météorite était déjà prévue. Elle sera donc effective dès le 1er janvier 2016.