Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le premier conseil municipal de la nouvelle majorité à Périgueux vote la gratuité du stationnement

-
Par , France Bleu Périgord

Conformément à sa promesse de campagne, la nouvelle maire de Périgueux, la socialiste Delphine Labails a fait adopter ce vendredi soir la gratuité des transports de surface lors de la réunion du premier conseil municipal.

La maire de Périgueux Delphine Labails fait voter la gratuité du stationnement de surface
La maire de Périgueux Delphine Labails fait voter la gratuité du stationnement de surface © Radio France - Corinne Duval

C'était une promesse de campagne de Delphine Labails, et la maire de Périgueux l'a fait adopter au pas de charge. Moins de huit jours après sa prise de fonction, la gratuité du stationnement est actée à Périgueux : Stationnement de surface ou de voirie. Le stationnement souterrain reste payant. Ce sont les 550 places de surface, jusqu'ici payantes, avec des horodateurs qui deviennent gratuites.

Il faut redonner de l'attractivité à la ville" Delphine Labails, maire PS de Périgueux.

"C'est une mesure d'urgence qui est obligatoire aujourd'hui" dit la maire Delphine Labails, "parce qu'on a un commerce de centre ville qui a périclité au cours de ces six dernières années et parce qu'il a y cet effet crise économique généré par le Covid qui a amplifié cette difficulté". Le calcul de Delphine Labails est le suivant : Il s'agit de redonner de l'attractivité au centre ville délaissé par des périgourdins qui préfèrent les magasins en périphérie avec leurs parkings gratuits. Stationnement gratuit de 12 heures maximum. Dans un contexte de politique de transport et de déplacement global avec le Grand Périgueux pour développer l'offre de transports en commun, ainsi que les pistes cyclables sécurisées. 

Une opération à plus d'un million d'euros". Antoine Audi, conseiller municipal Les Républicains.

Antoine Audi s'étrangle quand il comprend que la délibération ne fait que prolonger la période de gratuité qu'il a lui même mise en place au début de la crise du Covid. Une gratuité qui avait un terme, le 4 juillet, et qui devient illimitée. Comme pendant la campagne, l'opposition fait valoir le coût de l'opération que l'ancien maire évalue a plus d'un million d'euros. Le stationnement payant de la ville est géré par Indigo qui fait l'objet d'une délégation de service public. Indigo avec qui il va falloir négocier le montant de l'indemnisation.  Indigo a perçu 423 712 euros de recettes des horodateurs en 2019. En outre, l'opposition chiffre à environ 160 000 euros, le montant des amendes qui ne seront plus perçues la ville. 

"Périgueux va devenir un garage de concessionnaires" note Patrick Palem "où on va voir des voitures en permanence, et c'est pas ça qui rendra l'attractivité a la ville. Et on est à contre courant de tout ce qui se passe ailleurs où on essaie d'éliminer progressivement les voitures du centre. Sans parler du coût, "dit encore Patrick Palem ironique, "l'argent qu'on va donner à Indigo, il aurait mieux valu le donner aux commerçants".

la délibération a été votée par l'ensemble de la majorité. Les 10 opposants ont voté contre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess