Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Législatives dans les Alpes-Maritimes : toutes les réactions sur France Bleu Azur

-
Par , , France Bleu Azur

Les principaux candidats étaient sur France Bleu Azur pour réagir au premier tour de la législative.

De gauche à droite, de haut en bas : Eric Ciotti (LR), Marc Concas (LREM), Philippe Vardon (FN) et Philippe Carenzo (FI).
De gauche à droite, de haut en bas : Eric Ciotti (LR), Marc Concas (LREM), Philippe Vardon (FN) et Philippe Carenzo (FI). © Radio France

nice

La République En Marche est le grand vainqueur de ce premier tour de l'élection législative. Sur les neuf circonscriptions des Alpes-Maritimes, le mouvement d'Emmanuel Macron est présent à huit reprises. Les Républicains perdent trois candidats, éliminés dès le premier tour.

Cristian Estrosi : "Il faut battre le Front national"

Christian Estrosi regrette que son parti n'est pas accepté de travailler avec Emmanuel Macron : "Certains de nos responsables Les Républicains ne m'ont pas écouté alors que nous pouvions nous inscrire dans le renouveau après la main tendue par Emmanuel Macron. J'entends ne pas rester silencieux mais je laisse passer le second tour pour ne pas gêner les candidats, y compris ceux d'En Marche. Il y a dans de nombreuses circonscririons la nécessite de battre le Front National"

Christian Estrosi

Marc Concas : "Christian Estrosi se rapproche de nous"

Marc Concas de la République En Marche confirme que Christian Estrosi se rapproche de la République En Marche : "Il se rapproche de nous et il a raison. Il y a 2 manières de voir la politique, il y a l'ancienne droite et l'ancienne gauche. Il y a des gens à droite et à gauche qui peuvent travailler ensemble. Je n'exclus pas de travailler avec Christian Estrosi."

Marc Concas

Jean Leonetti : "Triste pour mon pays"

Jean Leonetti, le maire d'Antibes n'est pas du tout sur la même ligne que Christian estrosi : "Je suis triste pour mon pays, il n'y a plus qu'une personne sur 2 qui vote. Je pense qu'il faut une opposition, il faut que nous restions avec notre projet et nous ne devons pas tomber dans les bras du président de la République."

Jean Leonetti

Eric Ciotti : "Il faut avoir des députés différents"

Eric Ciotti est en tête dans la 1ère circonscription mais il parle d'une défaite inédite pour Les Républicains : "La majorité d'Emmanuel Macron est désormais acquise. Il faut qu'à l'assemblée nationale nous ayons des députés différents. Dans cette première circonscription les électeurs m'ont fait confiance en obtenant le meilleur score dans les Alpes-Maritimes"

Eric Ciotti

Le FN ne s'avoue pas vaincu

Dans la 3ième circonscription Rudy Salles est éliminé. Cédric Roussel de la République En Marche et Philippe Vardon du Front National sont les 2 candidats qualifiés. Il y a 10 points d'écarts entre les 2 candidats mais rien n'est perdu pour Philippe Vardon : "On n'a une abstention très forte. On a une semaine pour aller chercher tous ceux qui se sont abstenus."

Philippe Vardon

Pour Philippe Carenzo, c'est une défaite

Philippe Carenzo de la France Insoumise fait 7 % dans la 7ième circonscription alors que son parti avait fait 15 % pendant la présidentielle : "Nous faisons moitié moins c'est vrai parce qu'il y avait beaucoup de candidats de gauche. 7 en tout. C'était pas évident. Le taux d’abstention fait dégringoler le résultat"

Philippe Carenzo

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu