Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

EN IMAGES - Le président de la République Emmanuel Macron à Bricy (Loiret) ce jeudi, pour les vœux aux armées

Le président de la République a choisi la base aérienne de Bricy, près d'Orléans, pour adresser ses vœux aux armées, ce jeudi. Il a passé l'après-midi sur place. Puis prononcé un discours devant 1600 personnes, dont de nombreux militaires.

Emmanuel Macron sur la base aérienne de Bricy, le 16 janvier 2020
Emmanuel Macron sur la base aérienne de Bricy, le 16 janvier 2020 © Radio France - Alexandra Lagarde

Bricy, France

Emmanuel Macron est arrivé à Bricy (Loiret) peu après 15 heures ce jeudi. Le président de la République a prononcé vers 18 heures 30, sur cette base aérienne stratégique pour la France, un discours dans le cadre des traditionnels vœux aux armées. 

Le président Emmanuel Macron, sur la base de Bricy, 16 janvier 2020 - Radio France
Le président Emmanuel Macron, sur la base de Bricy, 16 janvier 2020 © Radio France - Alexandra Lagarde

La mort d'un militaire au combat endeuille la nation, mais elle ne l'affaiblit pas" 

Le Président s'est exprimé devant 1600 personnes, dont de nombreux militaires de l'armée de l'air, de l'armée de terre et de la marine. Dès le début de son discours, Emmanuel Macron a tenu à adresser un vibrant hommage aux soldats morts au combat l'an passé : "En 2019, 26 de vos camarades sont morts en opération ou en entraînement. Je m'incline ce soir avec un infini respect et une immense gratitude." Et d'ajouter "la mort d'un militaire au combat endeuille la nation, mais elle ne l'affaiblit pas. Je veux rendre hommage aux armées." Dans son discours, faisant presque 45 minutes, le Président a entre autres confirmé le maintien du régime spécial des retraites pour les militaires (départ possible à 43 ans après 25 ans de service)  ou encore longuement développé le rôle des troupes françaises au Sahel dans le combat contre le terrorisme. Il a également tenu à souligner l'excellence de l'Armée française : "Cet après-midi j'ai encore découvert de nouvelles facettes de vos savoir-faire, mais plus que cela, j'ai aimé cet état d'esprit, un esprit commun à tous les militaires de nos armées, fait d'engagement, de passion, d'enthousiasme, de courage et de détermination à servir votre pays." 

A la fin du discours, le lieutenant-colonel Fabian, commandant de l'escadron Touraine à Bricy, présent lors du discours, confie que c'est appréciable d'avoir ainsi la reconnaissance du chef de l'Etat : "Sur la base aérienne de Bricy, nous avons diverses spécialités : des pilotes, des personnels navigants, etc. Ce sont des spécialités qui demandent beaucoup d'engagement, beaucoup d'excellence et avoir le retour du Président de la Nation sur cet investissement, bien évidemment, fait chaud au cœur."

Juste avant le discours du président de la République - Radio France
Juste avant le discours du président de la République © Radio France - Alexandra Lagarde

Avant cela, le chef de l'état a pris le temps de saluer les élus locaux présents sur place et les parlementaires. On aura remarqué la poignée de main appuyée avec le maire d'Orléans, Olivier Carré (ex LR, soutenu par La République en Marche aux municipales de mars 2020), ainsi que le tutoiement entre les deux hommes.

Arrivée du président de la République, à la base aérienne de Bricy, le 16 janvier 2020 - Radio France
Arrivée du président de la République, à la base aérienne de Bricy, le 16 janvier 2020 © Radio France - Alexandra Lagarde

Emmanuel Macron a assisté durant l'après-midi à des démonstrations du savoir-faire des militaires français, en particulier ceux qui luttent contre le terrorisme djihadiste. De manière spectaculaire, un hélicoptère a ainsi apporté une dizaine de commandos parachutistes agrippés à un filin. Les autres démonstrations ont été plus statiques, avec la présentation d'un avion Rafale ou encore du système de coordination de la lutte anti-drones. Cette visite a également été l'occasion, pour les militaires, de rencontrer rapidement le chef de l'Etat. Cédric, pilote instructeur sur l'avion A400M à Bricy, estime que "c'est toujours un honneur de pouvoir assister à ces événements. On n'a pas ce genre d'occasions plusieurs fois dans une vie. J'ai ensuite pu parler brièvement avec la ministre des Armées, que j'avais transportée l'an dernier sur une mission. Ça fait toujours plaisir."

Démonstration avec un hélicoptère, devant le président Macron, à Bricy, le 16 janvier 2020 - Radio France
Démonstration avec un hélicoptère, devant le président Macron, à Bricy, le 16 janvier 2020 © Radio France - Alexandra Lagarde

Actuellement, seize avions A400M sont  stationnés sur la base de Bricy (BA 123). Il y en aura vingt-cinq d’ici 2025, et trente-cinq à l’horizon 2028. Avec deux simulateurs de vols, Bricy est aussi centre de formation pour les pilotes d’A400M notamment pour l’armée allemande. 

Fleuron historique du transport aérien militaire, la BA 123 abrite désormais aussi des commandos parachutistes de l’air (CPA). 5 à 600 soldats du CPA 10 et du CPA 30 intégrés aux forces spéciales. 

Transport aérien et unités de combat font de Bricy une base de plus en plus importante pour les missions en opération extérieure, un véritable outil de combat pour l’armée de l’air selon le commandant de la B.A 123, le colonel Stanislas Michel : "on a un couple assez fort, les avions de transport d'un côté et des commandos parachutistes, ici à Bricy. Ainsi qu'une belle piste avec une zone de saut, ce qui fait quelque chose de fantastique pour s'entraîner".

Mi-février, la base aérienne de Bricy devrait également réceptionner un quatrième avion ravitailleur Super Hercules C130.

Le colonel Stanislas Michel, commandant de la base aérienne de Bricy et délégué militaire départemental du Loiret - Radio France
Le colonel Stanislas Michel, commandant de la base aérienne de Bricy et délégué militaire départemental du Loiret © Radio France - Antoine Denéchère
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu