Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le président de la Seine-Saint-Denis réclame plus de tests et vaccins pour éviter un confinement

-
Par , France Bleu Paris

Le président du département de la Seine-Saint-Denis se félicite de l'absence de confinement généralisé pour l'heure, mais c'est reculer pour mieux sauter estime Stéphane Troussel, si des mesures rapides ne sont pas prises pour amplifier les tests et la vaccination.

Stéphane Troussel réclame davantage de tests salivaires et de vaccins
Stéphane Troussel réclame davantage de tests salivaires et de vaccins © Maxppp - Aurelien Morissard

"Un soulagement" : Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis, salue la décision du gouvernement de laisser son territoire, comme toute l'Île-de-France, échapper pour l'heure à un confinement strict. Mais dans le département le plus touché de la Région, avec un taux d'incidence de 343 cas pour 100.000 habitants, la crainte est de se retrouver la semaine prochaine dans une situation proche de celle de Nice ou Dunkerque. 

Dans sa conférence de presse ce jeudi soir, Jean Castex a indiqué que toute l'Île-de-France est sous "surveillance renforcée" : des concertations entre élus et préfets doivent se tenir dans les prochains jours sur de mesures potentielles supplémentaires, avant de trancher la semaine prochaine.

Inquiétudes sur la rentrée scolaire

Stéphane Troussel réclame des "mesures d'urgence" sur la vaccination et les tests. "Je ne comprends pas qu'il n'y ait pas d'annonces concrètes sur ce plan, déplore le président du département. _La surveillance renforcée, c'est très bien, mais sans mobilisation de moyens renforcés, nous n'y arriverons pas_." 

Il dénonce notamment un manque de tests salivaires à destination des établissements scolaires, avec la rentrée des classes qui arrive ce lundi en Île-de-France. "On nous en annonce 200.000 tests par semaine en France : en Seine-Saint-Denis, on a déjà 88.000 collégiens ! lance Stéphane Troussel. Et s'agissant de la vaccination, il faut impérativement plus de doses."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess