Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accusé d'agression sur un collaborateur, le président de Tours Métropole Wilfried Schwartz va démissionner

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Touraine

Accusé par les syndicats d'avoir agressé le directeur de cabinet de la métropole de Tours ce mercredi 23 juin, le président de la collectivité Wilfried Schwartz va démissionner de ses fonctions.

Wilfried Schwartz dans les locaux de France Bleu Touraine en octobre 2020.
Wilfried Schwartz dans les locaux de France Bleu Touraine en octobre 2020. © Radio France - France Bleu Touraine

C'est un coup de tonnerre dans le milieu politique tourangeau. Le président de Tours Métropole, Wilfried Schwartz, a annoncé aux élus qu'il allait démissionner de ses fonctions. Le socialiste est accusé d'avoir agressé le directeur de cabinet de la collectivité, Albin Herbette, ce mercredi 23 juin au matin.

Une altercation 

Selon nos informations, les deux hommes auraient eu une conversation houleuse dans la matinée. Le directeur de cabinet de Tours métropole a voulu faire part à Wilfried Schwartz des pressions que les agents subissent depuis un an et des nombreuses tensions qui règnent au sein de la collectivité. 

Énervé, Wilfried Schwartz s'emporte alors, empoigne son collaborateur et lui met une claque, avant de partir en colère. La victime serait en arrêt depuis ce mercredi matin.

Ce n'est pas la première fois que de telles tensions apparaissent entre le président de la métropole et ses équipes. Ce vendredi 12 juin, le ton serait monté avec une chargée de communication, à propos de son inefficacité. Elle se serait alors sentie très mal, obligée d'ouvrir la fenêtre pour reprendre de l'air. A la mairie de La Riche également, des agents avaient déjà dénoncé en 2019 un harcèlement moral et des méthodes "staliniennes" de management.

"Un management brutal"

Les élus et collaborateurs politiques dénoncent également un "management brutal". "La situation au sein de la Métropole était devenue totalement intenable, avec beaucoup trop d'incartades, d'algarades", décrit Christophe Bouchet, ancien maire de Tours et membre de l'opposition à la métropole. "Wilfried Schwartz, on le sait depuis longtemps, a un mode de management brutal. A croire qu'on est dans les malheurs du cumul des mandats, de la surchauffe, d'un costume trop grand pour le personnage. Je pense que M. Schwartz tire la conclusion de ses errements. A l'inverse, je ne vois pas comment on aurait pu continuer ainsi"

Dans le message reçu par les maires de la métropole, que nous avons pu consulter, Wilfried Schwartz justifie sa démission par la volonté "d'imaginer ensemble une présidence tournante" à la tête de la métropole. Dans ce message adressé aux élus de la métropole, il n'évoque à aucun moment l'altercation.

Contacté, Wilfried Schwartz refuse pour l'instant de s'exprimer. L'un de ses proches nous assure qu'il reste pour l'instant à la tête de la métropole. "On en est au stade de l'intention de démissionner", dit-il. Un conseil métropolitain doit se tenir le 8 juillet prochain pour acter son départe et élire un nouveau président.

Sous couvert d'anonymat, plusieurs élus expliquent qu'ils attendaient la fin des élections pour parler des crispations et tensions dans les services. Des événements qui avaient rendu le climat de travail exécrable. Par ailleurs, des élus estiment que la candidature de Wilfried Schwartz aux élections départementales, a précipité la survenue de cet incident en rajoutant une pression supplémentaire au président de la métropole. 

Une plainte déposée

Une plainte pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique" a été déposée par le directeur de cabinet de la métropole, contre Wilfried Schwartz, confirme le parquet de Tours. L'enquête a été confiée à l'antenne de police judiciaire de Tours, conjointement avec la police judiciaire d'Orléans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess