Politique

Le président des "Jeunes Actifs" des Républicains rejoint le FN pour les régionales en PACA

Par Aurélien Tiercin, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse dimanche 13 septembre 2015 à 17:14

Marion Maréchal Le Pen et Franck Allisio, nouvelle recrue du FN
Marion Maréchal Le Pen et Franck Allisio, nouvelle recrue du FN © Radio France - Aurélien Tiercin

Franck Allisio, le président des "Jeunes Actifs" des Républicains, ex-UMP, a rejoint la liste Front National de Marion Maréchal-Le Pen pour les futures élections régionales de décembre en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Il était encarté dans le parti de Nicolas Sarkozy depuis 12 ans.

"Franck Allisio incarne cette droite désabusée et qui depuis quelques mois déjà, a commencé à ne plus pouvoir supporter les reniements successifs de la droite traditionnelle. Et qui par soucis de cohérence, a fini par rejoindre le Front National".  Marion Maréchal- Le Pen se frotte les mains. Pour elle, sa nouvelle recrue est un "symbole". 

"Franck représente cette partie de l'UMP très mal à l'aise dans leur formation politique", Marion Maréchal Le Pen.

Franck Allisio, 35 ans, président des "Jeunes Actifs" des Républicains depuis cinq ans rejoint donc la liste Front National en vue des prochaines élections régionales. Le jeune homme qui vit et travaille à Marseille sera le porte-parole de Stéphane Ravier sur la liste des Bouches-du-Rhône. "Je ne me reconnaissais plus dans les valeurs de l'UMP. Trop au centre... Les paroles ne suivent pas les actes. Je ne me vois pas supporter Nicolas Sarkozy si derrière il gouverne comme un François Bayrou ou un Alain Juppé". 

Franck Allisio, une recrue de poids selon Marion Maréchal Le Pen

Le premier de cordée ?

Marion Maréchal Le Pen veut croire que sa nouvelle recrue n'est que la première d'une longue série. "Les gens à l'UMP sont très mal à l'aise. Quand on parle avec des gens de terrain, même des élus Les Républicains, on voit qu'ils se sentent très proches de nos idées. Une grande partie d'entre eux ne se reconnaissent pas dans cette droite centriste incarnée par Nathalie Kosciusko-Morizet, européiste, migrationniste... Je pense que le courage de Franck va les pousser à nous rejoindre très bientôt".