Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"C'est à se demander si on ne cherche pas à supprimer les communes !", s'interroge le président des maires de la Corrèze

mardi 21 novembre 2017 à 10:39 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Jean-Jacques Dumas, maire de St-Ybard, a pris la tête récemment de l'association des maires de la Corrèze, il était sur France Bleu à 8h15. Face aux baisses de dotations, et à la réforme de la taxe d'habitation, il s'interroge sur les intentions de l'Etat. Et se demande comment économiser encore !

Rassemblement de maires contre la baisse des dotations de l'Etat en 2015 (archives)
Rassemblement de maires contre la baisse des dotations de l'Etat en 2015 (archives) © Maxppp - Bruno Levesque

Limousin, France

Le 100ème congrès des maires de France s'ouvre ce mardi. Emmanuel Macron en assurera la clôture jeudi et pourrait subir la fronde des maires très remontés en particulier contre la baisse des dotations. Le président de l'association des maires de la Corrèze, Jean-Jacques Dumas, ne voit pas en tout cas comment les petites communes peuvent encore faire des efforts après des années d'économies. Il était l'invité de France Bleu Limousin, avec Philippe Graziani.

Jean-Jacques Dumas, invité de France Bleu Limousin à 8h15

Les dotations de l'Etat envers les communes baissent déjà depuis plusieurs années, rappelle Jean-Jacques Dumas, "25%, voire 30% de baisse en 4 ans !", alors, "on a le sentiment que les communes ne font pas partie des priorités et on se pose même la question de savoir si nos dirigeants ne veulent pas carrément faire disparaître les communes !"

"Quand on n'a qu'une secrétaire de mairie, comment réduire les frais de fonctionnement ?

Le maire de St-Ybard, (675 habitants en 2014), près d'Uzerche, parle au nom des maires ruraux qui, dit-il, "sont des terriens et ont tendance à être économes" mais il ne voit pas comment aller plus loin sans couper dans les investissements. "O_n peut nous dire qu'il faut réduire nos frais de fonctionnement mais quand on est dans une ville, on peut supprimer quelques emplois, ça fonctionne encore, mais quand vous avez une secrétaire de mairie, comment voulez-vous réduire ? Donc, il n'y a qu'une solution : réduire les investissements. Et ça pénalise d'une part les habitants, parce qu'on leur rendra moins de services, d'autre part les entreprises qu'on fera moins travaille_r" conclut-il.

Pertes de moyens... et de services de proximité !

Et ces baisses de moyens l'agacent d'autant plus que "dans le même temps, on nous donne à faire le Pacs, et le changement de prénoms. Du travail en plus, et sans formation. L'association des maires de la Corrèze organise avec le procureur de la République une formation fin novembre, il y a déjà 185 inscrits !". Jean-Jacques Dumas aurait préféré conserver les services de proximité comme les cartes d'identité, au moins dans une 40aine de communes au lieu de 10 aujourd'hui, car "de Bort-les-Orgues à Peyrelevade en passant par Meymac et Neuvic, les habitants doivent aller à Ussel pour demander une carte".

Réécoutez l'interview en intégralité ici