Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

[IMAGES] Le projet Aguiléra à Biarritz sera validé avant l'été

vendredi 29 mars 2019 à 18:59 Par Nathalie Bagdassarian, France Bleu Pays Basque

Le projet d'aménagement du plateau d'Aguiléra lancé par le président du directoire du Biarritz Olympique, Jean-Baptiste Aldigé et le groupe immobilier Pichet, est sur le point d'être validé par les élus. Il a été "allégé" et "amendé" assure le maire de Biarritz.

Esquisse de faisabilité ne représentant pas la réalité du futur projet mais son intention en matière d’urbanisme. Elles ont été réalisées par le cabinet Samazuzu pour le compte du groupe Pichet
Esquisse de faisabilité ne représentant pas la réalité du futur projet mais son intention en matière d’urbanisme. Elles ont été réalisées par le cabinet Samazuzu pour le compte du groupe Pichet © Radio France - Pichet-Samazuzu

Pays Basque, France

"C'est une saga qui se termine" se réjouit Michel Veunac, le maire de Biarritz. Celle de l'aménagement du plateau d'Aguiléra. La majorité patinait depuis 2015 sur un projet. Celui porté par le président du directoire du BO et du groupe immobilier Pichet semble avoir débloqué l'affaire. 

Un projet allégé

Esquisse de faisabilité ne représentant pas la réalité du futur projet mais son intention en matière d’urbanisme. Réalisée par le cabinet Samazuzu pour le compte du groupe Pichet  - Radio France
Esquisse de faisabilité ne représentant pas la réalité du futur projet mais son intention en matière d’urbanisme. Réalisée par le cabinet Samazuzu pour le compte du groupe Pichet © Radio France - Pichet-Samazuzu

Un peu plus d'un mois après le coup de force des dirigeants du BO, le calme est revenu dans les couloirs de la mairie. Le projet "discuté", "corrigé", "allégé et amendé" a été présenté jeudi 28 mars à tous les élus biarrots lors d'une commission générale qui s'est déroulée à huis clos. Après plus de 3 heures de réunion, "ambiance positive et intéressante" déclare tout sourire l'adjoint aux finances Guy Lafite. "On n'est pas loin de voir la fumée blanche" affirme Guillaume Barrucq, l'adjoint à l'environnement.

"L''ensemble des changements rende ce projet intelligent et faisable"-Guy Lafite, adjoint aux finances

"Leur projet est devenu le notre et le notre est devenu le leur" — Michel Veunac, maire de Biarritz

Le projet Aguiléra a été revu à la baisse "rendu compatible avec notre projet" insiste le maire de Biarritz. Le nombre de logements est descendu de 375 à 330 dont la moitié sera des logements sociaux, la surface commerciale a été réduite de moitié et tout le côté événementiel renégocié pour "ne pas concurrencer la structure municipale Biarritz Tourisme".

"Nous sommes parvenus à un projet de co-production entre la ville, le groupe Pichet et le BOPB" Michel Veunac, maire de Biarritz

Le nombre de places de parking a été relevé à 600, l'hôtel et l'auberge de jeunesse sont maintenus et la partie boisée classée conservée.

Le projet renégocié devrait être soumis au vote des élus lors du Conseil municipal de mai ou juin  assure le maire Michel Veunac.

Interviews de Nathalie Motsch, ex-adjointe à l'urbanisme et Maider Arostéguy l'élue d'opposition Les Républicains

Des terrains qui valent de l'or

Le projet est encore loin de devenir réalité. Il reste maintenant tout le travail de mise en conformité des documents d'urbanisme notamment pour toute la partie des logements au nord du plateau porté par le groupe Pichet. le temps des procédures est estimé à au moins 18 mois. La surface exacte est encore à définir mais pourrait approcher les 3 hectares, des terrains appartiennent à la ville. Le prix de vente n'est pas encore fixé. Il devrait l'être par les Domaines explique Michel Veunac en ajoutant que "ces terrains valent de l'or". A titre indicatif, en 2017, le mètre carré non bâti était estimé à 1460 euros.

Esquisse de faisabilité ne représentant pas la réalité du futur projet mais son intention en matière d’urbanisme. Réalisée par le cabinet Samazuzu pour le compte du groupe Pichet.   - Radio France
Esquisse de faisabilité ne représentant pas la réalité du futur projet mais son intention en matière d’urbanisme. Réalisée par le cabinet Samazuzu pour le compte du groupe Pichet. © Radio France - Pichet-Samazuzu