Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le projet de contournement sud de I'agglomération auxerroise confirmé par l'État

-
Par , France Bleu Auxerre

On en parle depuis des années, le maire d’Auxerre avait relancé par écrit la ministre des transports qui lui répond. Élisabeth Borne confirme la volonté de l'État de mener à bien la réalisation du projet,

capter le trafic de transit traversant I'agglo auxerroise par les RN 77 et 151
capter le trafic de transit traversant I'agglo auxerroise par les RN 77 et 151 © Maxppp - photo d'illustration

Auxerre, France

Dans une lettre en date du 9 mai la ministre des transports "confirme la volonté de l'État de mener à bien la réalisation de ce projet, qui vise à capter le trafic de transit traversant I'agglomération auxerroise par les routes nationales 77 et 151, afin de mieux organiser les échanges au sein de celle-ci et de réduire les nuisances supportées par les riverains. "

Un projet de 120 millions d'euros

Le projet estimé autour de 120 millions d'euros ne figure qu'à hauteur de 4 millions d'euros au volet mobilité de l'actuel Contrat de Plan Étarrégion Bourgogne-Franche-Comté, afin notamment de financer des acquisitions foncières et de mener des études complémentaires. ."Mes services poursuivent actuellement diverses procédures, notamment l'aménagement foncier et la réalisation de fouilles archéologiques, et approfondissent les études techniques en recherchant une optimisation du projet afin d'en réduire son coût et d'en faciliter ainsi sa réalisation". poursuit la ministre.

Des précisons attendues en milieu d'année

Ce travail, qui devrait aboutir vers le milieu de cette année, permettra de préciser le programme de I'opération, de réévaluer son coût final et de disposer des éléments permettant de mieux apprécier son calendrier de réalisation. 

En tout état de cause, précise Elisabeth Borne " je considère que ce projet est effectivement éligible au plan de désenclavement. Son plan de financement sera discuté lors de l'élaboration de la prochaine contractualisation qui a vocation à retenir les travaux de cette opération compte tenu de l'avancement des études et des procédures. "