Politique

Le projet Esplanade entre dans une nouvelle étape à Grenoble

Par Laurent Gallien, France Bleu Isère jeudi 29 septembre 2016 à 18:38

Les élus présentent les 3 scénarios (de gauche à droite Antoine Back, Vincent Fristot, Pascal Clouaire)
Les élus présentent les 3 scénarios (de gauche à droite Antoine Back, Vincent Fristot, Pascal Clouaire) © Radio France - Laurent Gallien

Après des "consultations" en ville et en ligne, le projet d'aménagement du quartier situé à l'entrée nord de Grenoble connait une nouvelle étape avec désormais une "co-construction" plus active sur la base de trois scénarios.

La ville de Grenoble présente ce jeudi 29 septembre en réunion publique trois scénarios d'aménagement de l'Esplanade de la Porte de France, qui vont servir de base de discussion jusqu'à la fin de l'année à travers de nouvelles réunions publiques, des sondages en ville et via le site internet grenoble-esplanade.fr

Après avoir fait campagne contre l'ancien projet de la municipalité Destot sur ce secteur, et y avoir mis fin dès son arrivée au pouvoir, la majorité Piolle a décidé de lancer une grande démarche, qui se veut exemplaire, de co-construction sur cette entrée nord de la ville, qui sert de grand parking gratuit et où tiennent aussi la grand Foire des Rameaux et où s'installent les grands cirques.
Dans ce secteur plutôt délaissé depuis des dizaines d'années il faut des logements, des espaces verts, des circulations apaisées et modifiées pour faire naître un vrai quartier. Aujourd'hui la mairie propose trois scénarios, A, B et C (voir plus bas) qu'il est possible de mélanger, d'amender, de modifier, pour faire naître "fin 2016" dit l'adjoint à l'urbanisme Vincent Fristot, un schéma qui permettra ensuite de passer aux phases pratiques de modélisation puis de démarrage des programmes, espéré pour 2019.

Co-construire oui... mais avec des invariants

Mais attention : la co-construction ne se fait pas au détriment des idées politiques! Il n'est pas question de revenir à une occupation de l'esplanade elle-même, comme le prévoyait l'ancien projet. Il n'est pas question non plus de jeter un nouveau pont routier sur l'Isère mais belle est bien une passerelle piéton-cycle. Par contre on peut discuter de où la mettre, du positionnement et du nombre exact de logements à naître autour de l'esplanade... etc. "Co-construire c'est d'abord être clair et net avec les habitants" explique l'adjoint à la démocratie locale Pascale Clouaire, "il y a des invariants, et on est clair là-dessus, mais vous vous rendrez-compte qu'il reste beaucoup, énormément, de choses à discuter, à débattre, à co-construire...". La municipalité s'engage à être transparente sur le coût estimé des différentes options, parce que ça aussi c'est un élément du débat. Le coût net restant à charge pour la mairie et la Métro (Métropole grenobloise, en charge de la voirie), pourrait osciller entre 18 et 25 millions d'euros.

Grenoblois à vos avis!

Les trois scénarios proposés :

Esplanade, le scénario A - Aucun(e)
Esplanade, le scénario A - Ville de Grenoble
Esplanade, le scénario B - Aucun(e)
Esplanade, le scénario B - Ville de Grenoble
Esplanade, le scénario C - Aucun(e)
Esplanade, le scénario C - Ville de Grenoble