Politique

Le PS a bien failli être disqualifié des municipales à Perpignan à cause d'une panne de camion

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon vendredi 14 mars 2014 à 17:11

Jacques Cresta
Jacques Cresta © MaxPPP

Le représentant de la liste socialiste aux municipales de Perpignan est arrivé avec 40 minutes de retard à la commission de propagande électorale. Une panne de camion ! Jacques Cresta a finalement été repêché.

On a bien failli ne pas avoir de liste socialiste aux municipales de Perpignan !

C'est ce vendredi que les candidats devaient apporter leurs bulletins de vote et leurs professions de foi à la commission de propagande électorale. Le mandataire de Jacques Cresta est arrivé avec 40 minutes de retard. Finalement la candidature de Jacques Cresta a été repêchée in extrémis Cette commission de propagande électorale est composée de magistrats et de fonctionnaires de la préfecture chargés de contrôler si les bulletins de vote et les profession de foi des candidats sont bien conformes aux règles en vigueur. tous les candidats des communes de plus de 2500 habitants doivent y passer, c'est la règle. Dans les Pyrénées-Orientales cela concerne donc 49 communes.

Les bulletins doivent avoir des tailles précises, et ne pas comporter certaines couleurs, comme le "bleu blanc rouge".  Il faut aussi cette année que sur les bulletins figurent  les noms des candidats qui représenteront la commune à l'agglomération ou dans les communautés de commune.

Le coup de la panne

Tous les candidats devaient apporter leur matériel électoral au Polygone Nord à Perpignan, à l'entreprise qui sera chargée ensuite de la distribution, avant midi ce vendredi. Or à midi, aucun représentant de la liste Cresta n'était présent.

Le mandataire s'est présenté à 12h40 soit avec 40 minutes de retard.La raison ? une panne de camion. Le fourgon qui devait apporter le matériel depuis Montpellier où étaient imprimés ses bulletins, est tombé en panne sur le trajet. Aussitôt deux candidats ont déposé une requête : "après l'heure c'est plus l'heure", Louis Aliot et Clotilde Ripoull ont demandé à la commission électorale de refuser le matériel de campagne du candidat Cresta.

Repêché in extrémis

La commission électorale s'est réunie en début d'après-midi pour statuer et a finalement décidé de faire une faveur au candidat socialiste. Après tout, à midi et demi, la commission n'avait pas encore commencé l'examen des candidats de Perpignan, puisqu'on procède par ordre alphabétique... Ce retard n'a donc pas perturbé l'organisation de la commission. Mais il faut savoir que si la commission avait refusé de valider le matériel de vote du candidat Cresta, il n'aurait tout simplement pas pu se présenter dans 10 jours pour le premier tour des municipales. Jacques Cresta a bénéficié d'une certaine indulgence, il n'est pas sûr que si la listes des "Jeunes engagés" était arrivée en retard, elle aurait été acceptée. C'est en tout cas l'avis de la candidate sans étiquette Clotilde Ripoull :**

  • "C'est le signe du plus grand amateurisme, de voir quelqu'un qui est censé être un poids lourd de la politique faillir de cette façon là, c'est surprenant. Une fois de plus à Perpignan on se singularise, il y a des règles, moi je vois une fois de plus l'intervention du pouvoir. Aujourd'hui si Jacques Cresta n'avait pas été au PS et si le PS n'était pas au pouvoir, il ne serait plus candidat aux municipales. Il serait bon qu'il y ait une indépendance de la magistrature. En plus s'il avait fait imprimer ses bulletins à Perpignan, ça ne serait pas arrivé, produisons local. Quand on est engagé dans une course politique de cette importance là on prend ses précautions et on livre la veille !"*

Clotilde Ripoull

Jacques Cresta  cumule les actes manqués depuis le début de la campagne. Il y a 15 jours il n'avait pas participé à la balade à vélo avec tous les candidats proposée par Velo en Têt, il n'avait pas vu l'invitation lancée sur Facebook.

Deux jours après, il était arrivé en retard au petit déjeuner France Bleu Roussillon, il croyait que l'émission commençait  à 7h et demi et non 7h. Espérons qu'il a bien noté que le premier tour des municipales c'est le 23 mars...