Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Les élections municipales sur France Bleu Isère

Des élus du PS grenoblois rejoignent Éric Piolle après six ans de guérilla politique

-
Par , France Bleu Isère

Marie-Jo Salat, vice présidente de la métropole de Grenoble, mais opposante farouche à Éric Piolle au sein du conseil municipal de Grenoble, ainsi que Anouch Agobian, rejoindront la majorité RCES aux élections municipales en mars.

Une partie des élus PS fait le choix de partir avec Eric Piolle pour les municipales à Grenoble
Une partie des élus PS fait le choix de partir avec Eric Piolle pour les municipales à Grenoble © Maxppp - Maxppp

Grenoble, France

Des élus PS du conseil municipal de Grenoble (Marie-Jo Salat et Anouch Agobian) ainsi que le co-responsable de la section PS de Grenoble (Maxence Alloto) ont donné une conférence de presse, mercredi soir, pour annoncer leur ralliement à la liste d'Éric Piolle, "l'arc humaniste", pour les élections municipales de mars 2020.  

Ils ont devancé la décision de la direction nationale du PS au sujet de la conduite à tenir à Grenoble. Maxence Alloto (notaire de profession) dit "j'ai appelé à un rassemblement avec Éric Piolle depuis longtemps, [...] ça n'a pas toujours été apprécié par mes camarades" se souvient-il.

Maxence Alloto, co-secrétaire de section du PS de Grenoble

Olivier Noblecourt très isolé

Olivier Noblecourt, ancien adjoint au maire de Michel Destot jusqu'en 2014 et actuel délégué interministériel pour la lutte contre la pauvreté, perd ainsi la plupart de ses anciens colistiers de 2014. Georges Burba et Laure Masson ont en effet déjà rejoint la majorité d'Éric Piolle depuis quelques mois. Bien qu'esseulé, Olivier Noblecourt reste actuellement dans l'opposition de gauche à Éric Piolle.

Le mouvement "Go Citoyenneté" garde cependant une préférence pour lui, à condition qu'Olivier Noblecourt ne se rallie pas à Émilie Chalas (Député LREM) au 2e tour des élections municipales. Reste aussi comme soutien potentiel le communiste Patrice Voir (entré en cours de mandat après la démission de Jérôme Safar). Mais celui-ci semble tenu à l'écart des discussions entre Éric Piolle et la direction locale du PCF.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu