Politique

Le rassemblement au Parti socialiste s'annonce compliqué dans l'Hérault

Par Romain Berchet, France Bleu Hérault lundi 30 janvier 2017 à 2:24

Fédération du PS dans l'Hérault à Montpellier
Fédération du PS dans l'Hérault à Montpellier © Radio France - Romain Berchet

Après la victoire de Benoît Hamon au second tour de la primaire à gauche, les divisions au sein du Parti socialiste s'affichent au grand jour dans l'Hérault. Du côté des militants et députés pro-Valls, le rassemblement pour la campagne présidentielle s'annonce compliqué.

Au lendemain de la victoire de Benoît Hamon au plan national tout comme dans l'Hérault à la primaire de la gauche, le rassemblement semble délicat chez les les socialistes de l'Hérault. Le chantier s'annonce long et profond.

Il régnait comme une drôle d'ambiance dimanche au siège de la fédération du Parti socialiste dans l'Hérault à Montpellier. À l'annonce des résultats à la télévision, quelques applaudissements, et le buffet a rapidement volé la vedette au nouveau candidat à la présidentielle.

"Faire campagne pour Hamon ? Jamais !" , lance même une militante socialiste dégoûtée par le résultat de la primaire. Ce sentiment est partagé par beaucoup de militants : "La théorie des deux gauches irréconciliables est avérée", souligne un jeune encarté au PS. "Les prochaine semaines seront compliquées", ajoute-t-il.

"Faire campagne pour Hamon ? Jamais !"

"Le scrutin de ce soir nous montre l’échec du Parti socialiste ces dernières années. Nous payons la stratégie de la synthèse à la tête du PS", précise un cadre du Parti socialiste dans l'Hérault.

Seule image du rassemblement dimanche à la Fédération PS de l'Hérault devant la télévision - Radio France
Seule image du rassemblement dimanche à la Fédération PS de l'Hérault devant la télévision © Radio France - Romain Berchet

La tentation Macron

Du côté des parlementaires héraultais, certains s'interrogent à l'image de Patrick Vignal : "Je resterai fidèle au PS mais il faut regarder ce que fait Macron. Je suis désolé mais lui, il est en marche", insiste le député de l'Hérault.

Pro-Valls, Patrick Vignal analyse le résultat de la primaire comme une conséquence du quinquennat de François Hollande : "Benoît Hamon nous a emmerdé pendant cinq ans avec les frondeurs."

"Benoît Hamon nous a emmerdé pendant cinq ans avec les frondeurs." - Patrick Vignal

Patrick Vignal, député PS de l'Hérault

Une réunion entre députés pro-Valls doit avoir lieu ce mardi pour déterminer la ligne de conduite pour les prochains jours. Des députés réformistes ont déjà préparé une lettre pour demander un "droit de retrait de la campagne de Hamon".

Un vrai rassemblement ?

De l'autre côté, Christian Assaf tente de tempérer la fronde qui s'organise du côté des parlementaires "réformistes". Face à la menace Macron, le député de l'Hérault appelle au rassemblement de la gauche pour gagner à la présidentielle. "Comme à la région, comme au département nous pouvons travailler ensemble", indique Christian Assaf.

"Nous avons beaucoup plus de points communs. Je crois à une gauche plurielle, large et qui peut tout à fait travailler ensemble." - Christian Assaf

Christian Assaf, député Ps de l'Hérault

Pour son premier jour avec le costume de candidat à la présidentielle, Benoît Hamon connait désormais son chantier numéro un : le rassemblement du Parti socialiste.