Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Rassemblement National en campagne pour "protéger l'emploi et la sécurité" dans les Hauts-de-France

-
Par , France Bleu Picardie

La campagne des élections régionales a débuté : le scrutin aura lieu les 20 et 27 juin. Et les partis dévoilent leurs programmes et leurs candidats. Sébastien Chenu, tête de liste du Rassemblement National dans les Hauts-de-France, était l'invité de France Bleu Picardie.

Sébastien Chenu, tête de liste du Rassemblement National pour les régionales dans les Hauts-de-France
Sébastien Chenu, tête de liste du Rassemblement National pour les régionales dans les Hauts-de-France © Radio France - Claudia Calmel

Sébastien Chenu est d’abord revenu sur une étude de la Fondation Jean Jaurès qui envisage la possibilité d’une victoire de Marine Le Pen à la présidentielle de 2022, au vu de la porosité entre idées du Rassemblement National et des Républicains et des similitudes entre les propositions des deux formations. Une probabilité que Sébastien Chenu envisage aussi : "Je crois que plus personne ne pense que nous sommes l'extrême droite. Nous sommes au-delà de la droite et au-delà de la gauche. Nous avons dépassé ces vieux clivages qui ne fonctionnent plus et que nous représentons une alternative crédible. Je pense que Marine Le Pen, aujourd'hui, est la seule dont les idées n'ont jamais été testées, mises en œuvre en France, alors qu'il y a dans le pays une majorité de gens qui pensent désormais comme nous. _Les Républicains, lorsqu'ils sont aux affaires, ils ne font rien_. Le problème, c'est que ce sont des gens qui parlent fort et qui agissent un peu à l'image de Xavier Bertrand (le président de la région Hauts-de-France, ndlr)."

Un programme axé sur l’emploi, la sécurité et la santé

Sébastien Chenu va mener sa campagne pour les régionales sous le slogan ‘Une région qui vous protège’ : "Nous voulons protéger les habitants des Hauts-de-France contre les politiques qui mènent à moins d'industries, à plus de chômage, à plus d'insécurité et à une santé qui n'est pas prise en compte : tous les indicateurs sont malheureusement rouge alors que nous sommes une région formidable. _Je souhaite être un président à temps plein_. Xavier Bertrand nous dit que son projet, c'est de partir aux élections présidentielles : cela nous fait une belle jambe. Je souhaite par exemple que l'argent public bénéficie à l'emploi. Qu'on arrête de subventionner des entreprises qui délocalisent et qui font perdre de l'emploi à notre région alors qu'elles touchent des subsides publics. C'est la politique qui est menée depuis maintenant plusieurs années par Xavier Bertrand. "

Lutter contre les implantation d'éoliennes

Selon Sébastien Chenu, Xavier Bertrand "a laissé défigurer les paysages de notre région. La Picardie est bien placée pour le savoir puisque 1500 mâts éoliens y sont implantés. Je pense que c'est une escroquerie écologique. J’ai trois propositions : _mettre en place des référendums locaux à chaque projet éolien_. Installer un référendum régional pour obtenir un moratoire sur l'éolien dans notre région. Nous financeront aussi des études épidémiologiques pour démontrer qu'il y a des conséquences pour la santé. A Notre-Dame-des-Landes, la région s'est mobilisée concernant l'aéroport et le projet a été abandonné. . Donc oui, nous pouvons faire des choses, consulter la population pour montrer que nous ne sommes pas d'accord." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess