Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales en Bretagne : le Rassemblement national veut s'implanter davantage

Marine Le Pen est en déplacement en Bretagne ce jeudi et vendredi pour soutenir les candidats de son parti aux élections municipales. La présidente du Rassemblement National veut développer son implantation locale grâce aux conseillers municipaux.

Marine Le Pen s'est rendue à Brest pour investir Renée Thomaïdis comme candidate du RN lors des prochaines municipales
Marine Le Pen s'est rendue à Brest pour investir Renée Thomaïdis comme candidate du RN lors des prochaines municipales © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Elle est venue soutenir la candidature de Renée Thomaïdis à la mairie de Brest : Marine Le Pen était en déplacement dans la ville ce jeudi. La présidente du Rassemblement National veut développer la présence de son parti localement. "Nous avons trois objectifs : conserver nos municipalités, en gagner d'autres et faire élire beaucoup de conseillers municipaux qui vont se former au difficile exercice de la gestion municipales", énumère Marine Le Pen. 

La Bretagne reste une région difficile à conquérir pour le parti d'extrême-droite. "Elle a longtemps été très préservée des maux qui frappaient le reste du pays avec beaucoup de dureté, avance la présidente du Rassemblement National. _L'implantation locale, c'est long et difficile. Je me suis donnée cette priorité_, elle a porté ses fruits et elle les portera encore plus dans les prochaines années"

Le parti présente donc des listes à Quimper, Concarneau, Tourc'h, Clohars-Carnoët, Saint-Brieuc, Fougères, Dinan ou encore Saint-Malo. A Brest, c'est la conseillère régionale RN Renée Thomaïdis qui est investie, avec en co-listier le commerçant Martial Koffi, venu de LR.

Une liste axée sur la sécurité à Brest

Un seul credo pour Renée Thomaïdis : "1. sécurité, 2. sécurité, 3. sécurité". C'est donc en toute logique que ce thème s'impose pour le nom de la liste : "Vivre en sécurité à Brest". Pour la candidate du Rassemblement National, "Brest est sinistrée que ce soit en matière d'emploi, de pouvoir d'achat et surtout de sécurité" : "la ville fait face à un ensauvagement de plus en plus violent" estime-t-elle avec "des zones de non-droit et de non-France"

Les coupables ? "L'Etat macroniste et le maire de Brest François Cuillandre" selon Renée Thomaïdis qui veut devenir "acteur central de cette campagne". La candidate aux municipales a d'ores et déjà annoncé le ralliement de certaines personnalités politiques locales de droite, à l'image de son co-listier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess