Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Rassemblement national menace de faire annuler l'ensemble des délibérations de Nîmes Métropole

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Obligé de se contenter d'un seul élu pour siéger au conseil de Nîmes Métropole pour des raisons sanitaires, le RN menace de faire annuler l'ensemble des délibérations en saisissant le tribunal administratif.

Yoann Gillet (RN) élu à Nîmes Métropole
Yoann Gillet (RN) élu à Nîmes Métropole © Radio France - Tony Selliez

Les élus de Nîmes Métropole s'étaient mis d'accord pour réduire le nombre d'élus autorisés à siéger dans l'hémicycle, dans le respect des mesures sanitaires liées à la pandémie de Covid-19. Mais lors du conseil communautaire organisée ce lundi, une élue du groupe RN, Laurence Gardet, "a été empêchée de rentrer dans l'hémicycle", indique Yoann Gillet dans un communiqué. Le président des groupes des élus RN à Nîmes et Nîmes Métropole menace de saisir la préfecture et le tribunal administratif. 

Les conditions sanitaires obligent évidemment à réduire le nombre d'élus au sein de l'hémicycle, "raison pour laquelle, depuis plusieurs mois, nous avions accepté de réduire à deux le nombre d'élus de notre groupe, précise Yoann Gillet. Or, ce jour, Nîmes Métropole a empêché Laurence Gardet d'accéder à l'hémicycle, bafouant son droit d'élue de la République". Yoann Gillet était ainsi le seul autorisé à entrer. "J'ai évidemment, par solidarité avec ma collègue, quitté la séance." 

"En changeant les règles que nous nous étions préalablement fixées entre présidents de groupes, Franck Proust bafoue la démocratie.  Il va par ailleurs à l'encontre des textes qui n'autorisent pas à interdire à un élu d'assister à une séance." 

Le Rassemblement national assure saisir dès ce mardi la préfète du Gard "afin que celle-ci puisse rappeler les règles à Franck Proust."  Yoann Gillet entend également saisir le tribunal administratif dans les prochains jours pour "faire annuler l'ensemble des délibérations qui auront été votées irrégulièrement ce jour". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess