Politique

VIDÉO - Le second tour de l'élection présidentielle avec les militants de Drôme Ardèche

Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 8 mai 2017 à 0:39 Mis à jour le lundi 8 mai 2017 à 0:44

Les militants d'Emmanuel Macron étaient réunis à l'Appart Café de Bourg-lès-Valence, dans la Drôme.
Les militants d'Emmanuel Macron étaient réunis à l'Appart Café de Bourg-lès-Valence, dans la Drôme. © Radio France - Mélanie Tournadre.

Deux candidats et deux ambiances après l'annonce du résultat de l'élection présidentielle. En Drôme Ardèche, les soutiens d'Emmanuel Macron ont crié de joie et célébré la victoire du nouveau président. Chez les militants du Front National, on est déjà tourné vers les élections législatives.

Tous étaient devant leurs télés pour attendre les résultats du second tour de l'élection présidentielle. Et à 20 heures ce dimanche soir, le suspens a pris fin : Emmanuel Macron a été élu président de la République.

Dans la Drôme, les militants d'En Marche étaient réunis à l'Appart Café de Bourg-lès-Valence. Ils ont laissé explosé leur joie et trinqué à la santé du nouveau président.

"A 39 ans, il est président, c'est quand même unique en France" - un militant d'En Marche à Bourg-lès-Valence.

"C'est une grande joie", confie un militant. "Il y a encore quelques mois, presque personne n'y croyait." "En moins d'un an, il est président", raconte un autre. "A 39 ans, c'est quand même unique en France." Et pour beaucoup, c'est une victoire contre l’extrême-droite.

Le coup est rude pour les militants ardéchois du Front National

En revanche, chez les militants ardéchois du Front National, la déception a été grande. Une quarantaine d'entre eux ont suivi l'annonce du résultat à l'hôtel des Châtaigniers de Privas.

"Il faut poursuivre ce combat et cette stratégie de dédiabolisation du Front National", explique Océane. Pour d'autres militants comme Thierry, le coup est rude : "C'est encore un financier de Rothschild qui va mener la France au goulag." Les électeurs frontistes n'attendent qu'une chose : remettre un bulletin FN dans l'urne, à l'occasion des élections législatives de juin.

  - Visactu
© Visactu