Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Action et des Comptes Publics attendu ce vendredi dans les Landes

jeudi 27 septembre 2018 à 16:27 Par Valérie Mosnier, France Bleu Gascogne

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Action et des Comptes Publics, Olivier Dussopt, est dans les Landes ce vendredi. Alors que le gouvernement a annoncé la suppression de plus de 4.000 postes dans la fonction publique, il va notammentrencontrer des agents et des élus locaux.

Dans les Landes, Olivier Dussopt va tenter de faire de la pédagogie auprès des fonctionnaires mais aussi des élus locaux
Dans les Landes, Olivier Dussopt va tenter de faire de la pédagogie auprès des fonctionnaires mais aussi des élus locaux © Maxppp - Leon Tanguy

Landes, France

Une visite sur le thème de la fonction publique ce vendredi pour Olivier Dussopt. Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Action et des Comptes Publics passe la journée dans les Landes ce vendredi. 

Olivier Dussopt commencera par une rencontre avec les agents de la Direction régionale des Douanes de Bayonne, à Bénesse-Maremne. Il assistera à un contrôle douanier au péage. Il inaugurera ensuite l'Escale Eco, la Maison de Services au public, de Soustons. 

Rencontres et échanges avec des fonctionnaires et des élus

Le secrétaire d'Etat prendra ensuite la route jusqu'à la préfecture des Landes. Il est attendu vers 11 heures à Mont-de-Marsan où un temps d'échanges est prévu avec des agents des trois fonctions publiques (état, hospitalière, territoriale). Olivier Dussopt va tenter de faire de la pédagogie, alors que le gouvernement a annoncé la suppression de plus de 4.000 postes dans la fonction publique.

En début d'après-midi, toujours à Mont-de-Marsan, Olivier Dussopt visitera la Direction départementale des finances publiques. Il sera certainement question du prélèvement à la source, mais aussi de questions plus locales. Dans les Landes, selon les syndicats, 13 postes devaient être supprimés au 1er septembre 2018. En dix ans, toujours selon les syndicats, ce seraient 150 postes qui auraient été supprimés. D'autre part, les élus socialistes avaient demandé un moratoire sur la fermeture annoncée pour début 2019 de cinq trésoreries, à Soustons, Hagetmau, Mugron, Amou et Geaune. 

Olivier Dussopt terminera sa journée landaise par une rencontre avec les maires et les présidents de communautés de communes ou de syndicats communautaires. Ils échangeront sur la mission de modernisation de la fonction publique territoriale confiée par le Premier ministre et la réforme de la fiscalité locale. 

"Olivier, te souviens-tu ?"

Le Parti Socialiste Landais a réagi ce jeudi à la visite du secrétaire d'Etat. Dans un communiqué, la Fédération des Landes s'interroge : "Olivier, te souviens-tu ?" Les socialistes disent bien connaître Olivier Dusspot : "La dernière fois qu'il est venu dans les Landes, c'était à nos côtés, aux côtés d'Henri Emmanuelli et de Benoît Hamon pour dénoncer le diktat libéral du "toujours moins d'Etat" peut on lire dans le communiqué. Olivier Dussopt a quitté le parti socialiste au printemps dernier, lorsqu'il est entré au gouvernement.

Le maire communiste de Tarnos, lui, a tout simplement décidé de ne pas serrer la main au secrétaire d'Etat à la fonction publique. Jean-Marc Lespade va boycotter la visite et la rencontre prévue entre Olivier Dussopt et les élus en fin d'après-midi : "Il a été de juin 2014 à avril 2018, président d'une association à laquelle Tarnos avait adhéré. L'Association des petites villes de France. régulièrement il critiquait les baisses drastiques imposées aux collectivités locales et aujourd'hui il défend la baisse des dotations de l'Etat."

Quant au syndicat CFDT des Landes, lui dénonce des agents présélectionnés pour s'entretenir avec le membre du gouvernement, des agents sans étiquette syndicale et parle de "simplification du dialogue social par le tri sélectif". Selon lui, "la préfecture a demandé aux collectivités de désigner des agents" pour participer aux échanges avant de rajouter qu'"une fiche présentant les thèmes de la rencontre leur a été communiquée afin de leur permettre de bien cibler les agents à désigner"