Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le sénateur de Cavaillon interpelle Gérald Darmanin sur les violences liées au trafic de drogue

-
Par , France Bleu Vaucluse

Jean-Baptiste Blanc a notamment demandé au ministre de l'Intérieur la création d'une Bac de nuit, une brigade anti-criminalité de nuit, après la nuit de violences à Cavaillon, dans le quartier du Docteur Ayme.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a répondu au sénateur du Vaucluse Jean-Baptiste Blanc lors des questions au gouvernement.
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a répondu au sénateur du Vaucluse Jean-Baptiste Blanc lors des questions au gouvernement. -

Le sénateur de Vaucluse, Jean-Baptiste Blanc, en appelle à Gérald Darmanin après la nouvelle nuit de violences à Cavaillon. Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, dans le quartier du Docteur Ayme, des coups de feu ont été tirés et des policiers ont été pris à partie. "Des scènes d'une violence inouïe", selon le sénateur, élu du secteur de Cavaillon, qui a réclamé au ministre de l'Intérieur davantage de moyens face à la multiplication des violences liées au trafic de stupéfiants lors des questions au gouvernement ce mercredi.

"Nous avons besoin d'une Bac de nuit (brigade anti-criminalité), autrement dit d'un groupe de proximité de sécurité qui permettrait aux policiers de travailler en soirée, la nuit. Peut-être nous faudra-t-il aussi, un jour, des véhicules blindés, la question se pose quand on tire comme ça", a demandé à la tribune Jean-Baptiste Blanc. "Monsieur le ministre, nous attendons beaucoup de vous, les Cavaillonnais attendent des actes forts et le retour de l'ordre républicain", a conclu le sénateur de Vaucluse. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Gérald Darmanin a immédiatement pris la parole pour lui répondre. "Comme vous, j'ai vu ces images et j'ai eu les rapports des services de police et du préfet. Évidemment, c'est la lutte implacable contre les points de deal qui est aussi le résultat de ces règlements de compte inacceptables" a déclaré le ministre de l'Intérieur. Concernant la demande d'une Bac de nuit à Cavaillon Gérald Darmanin assure l'avoir "entendue" et promet de "la regarder pour 2022".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Concernant les violences du samedi 17 juillet à Cavaillon, le ministre de l'Intérieur a aussi précisé à la tribune que trois personnes avaient été mises en examen et écrouées, et que des armes avaient été saisies.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess