Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Politique

Le sénateur de Côte-d'Or François Patriat manifeste avec les foulards rouges à Paris

dimanche 27 janvier 2019 à 11:37 Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne

Ils veulent répondre au "climat insurrectionnel" et "aux menaces" qu'ils attribuent au mouvement des gilets jaunes : les foulards rouges se rassemblent pour une marche aujourd'hui à Paris. Le sénateur de Côte-d'Or François Patriat a décidé d'y participer à titre personnel.

François Patriat, sénateur de Côte-d'Or
François Patriat, sénateur de Côte-d'Or © Maxppp - Etienne Laurent

Côte-d'Or, France

Au lendemain de l'acte XI des gilets jaunes, d'autres citoyens descendent dans la rue à Paris ce dimanche. Le mouvement des foulards rouges, qui a vu le jour dans le Vaucluse après la toute première manifestation des gilets jaunes au mois de novembre, invite "toutes celles et ceux désireux de _défendre les valeurs de la République"_à manifester à Paris. Le sénateur de Côte-d'Or François Patriat compte y participer, sans son écharpe d'élu. 

Celui qui est aussi président du groupe LREM au Sénat estime que quoi qu'il arrive  le mouvement sera critiqué : "s'il y a du monde, on dira que c'est pour soutenir le gouvernement, s'il y a très peu de monde on dira que c'est un échec. Mais cette marche me semble nécessaire, _ce n'est pas une manifestation contre les gilets jaunes_, c'est une manifestation pour les libertés pour la République, sous-entendu contre les violences" a t-il affirmé au micro de nos collègues de France Info