Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Le sénateur mayennais Guillaume Chevrollier se mobilise pour une transition numérique écologique

Par

Avec le développement des usages numériques, les émissions de gaz à effet de serre sont en augmentation. Pour le sénateur de la Mayenne, Guillaume Chevrollier, il faut sensibiliser le grand public à l'impact environnemental du numérique.

Le sénateur de la Mayenne, Guillaume Chevrollier, est co-rapporteur de la mission d'information relative à l'empreinte environnementale du numérique. Le sénateur de la Mayenne, Guillaume Chevrollier, est co-rapporteur de la mission d'information relative à l'empreinte environnementale du numérique.
Le sénateur de la Mayenne, Guillaume Chevrollier, est co-rapporteur de la mission d'information relative à l'empreinte environnementale du numérique. © Radio France - Gildas Menguy

Le saviez-vous ? Conserver ses messages dans sa boîte mail consomme beaucoup d'énergie. En 2040, le secteur du numérique pourrait être à l'origine de 7% (contre 2% aujourd'hui) des émissions de gaz à effet de serre. Soit plus que le secteur aérien.

Publicité
Logo France Bleu

Le sénateur de la Mayenne, Guillaume Chevrollier, est co-rapporteur d'une mission d'information sur cette question de l'impact environnemental du numérique : "lorsque vous regardez une vidéo sur votre smartphone, vous tirez sur le réseau qui émet une empreinte environnementale forte. Il y a donc des gestes éco-responsables à avoir donc nous voulons agir pour former et informer les utilisateurs."

Des data-centers plus proches des utilisateurs

"Le stockage des données coûte de l'énergie" explique Guillaume Chevrollier. "Et parfois dans des centres informatique, des data-centers, qui ne sont pas en France mais qui sont loin. Et alimentés avec une énergie qui émet beaucoup de gaz à effet de serre."

En Mayenne, le groupe Jouve possède deux centres, deux data-centers. L'un à Mayenne et l'autre à Laval. Le directeur des systèmes d'information de l'entreprise mayennaise, Sébastien Drouin, explique que des efforts sont faits pour réduire l'impact sur l'environnement : "dans notre data-center de Laval, les serveurs prennent moitié moins de place que dans celui de Mayenne et consomme beaucoup moins d'énergie. Si un client bancaire n'a pas prévu d'utiliser les serveurs le soir, et bien celui-ci se met en veille et ainsi n'utilise pas d'énergie".

Chaque année, un Français émet en moyenne 12 000 kilos de CO2 en utilisant son smartphone et les outils informatiques.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu