Infos

Le tarif de l'eau va baisser à Saint-Dié-des-Vosges

Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine lundi 29 août 2016 à 4:00

Eau du robinet (illustration)
Eau du robinet (illustration) © Radio France/Martine Bréson

C'est un serpent de mer depuis des années à Saint-Dié-des-Vosges, le tarif de l'eau va baisser. Le dossier sera examiné en conseil municipal ce lundi. A la clé, des économies pour les habitants. L'opposition s'en réjouit et veut aller encore plus loin.

Le prix de l'eau va baisser à Saint-Dié-des-Vosges. Plusieurs délibérations en ce sens vont être votées ce lundi en conseil municipal. La majorité et l'opposition avaient fait campagne sur ce thème. Le prix de l'eau est historiquement élevé à Saint-Dié, héritage d'un contrat signé dans les années 80 à l'époque où les travaux à faire sur le réseau étaient importants. Le prix du mètre cube pour une consommation moyenne était d'environ 4,50 euros. Selon les calculs réalisés par l'opposition, il devrait baisser d'environ un euro.

Ce contrat qui arrive à échéance en 2023 était mal négocié, estime Dominique Chobaut, adjointe au maire David Valence, arrivé aux commandes en 2014. Au final, tourner son robinet pouvait coûter cher. Exemple avec Stéphanie Guidi, propriétaire de salons de coiffure, l'un à Saint-Dié, l'autre à Neufchateau :

Ca représente 80 euros par mois à peu près. On est à 4,50 euros du mètre cube ici, contre environ 3 euros à Neufchateau."

Un bras de fer 

C'est le fruit d'une intense négociation avec le délégataire, la Lyonnaise des Eaux. Il a fallu deux ans de travail et 19 réunions pour en arriver là. Pas facile à obtenir, explique Dominique Chobaut, adjointe au maire :

Des réunions pratiquement tous les mois avec des personnes qui changeaient au niveau de la Lyonnaise donc il fallait reprendre le détail. On peut dire que c'était un combat."

L'opposition salue un bonne mesure mais veut aller plus loin

La municipalité promet une tarification plus écologique : plus vous consommez d'eau, plus le mètre-cube coûte cher. Une façon d'inciter à faire des économies. Mais pour Serge Vincent, chef de file de l'opposition, il faut aller plus loin, en baissant aussi le prix de l'abonnement :

Les petits consommateurs vont encore payer un prix de l'eau à 6 euros, voire plus. Ca reste très cher pour l'eau vitale. Aujourd'hui, le prix est beaucoup plus bas. C'est bien. Maintenant, il n'y a pas encore tout à fait, l'équité que l'on souhaiterait.

Cette baisse des prix devrait s'appliquer à partir du printemps 2017.

Partager sur :