Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand interdit pour de bon une prière en plein air prévue ce dimanche

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a ce dimanche matin interdit dans l'urgence et pour de bon une prière de rue catholique prévue ce dimanche après-midi place de la Victoire, c'est la deuxième fois que le tribunal se prononce sur ce dossier ce week-end.

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand
Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand © Radio France - Eric Le Bihan

Les péripéties se succèdent dans le dossier de la prière de rue catholique prévue ce dimanche après-midi à Clermont-Ferrand, finalement interdite pour de bon par le tribunal administratif ce dimanche matin, confirmant un arrêté pris dans l'urgence hier samedi soir par la préfecture du Puy-de-Dôme.

François-Xavier Péron, le représentant de Civitas dans le Puy-de-Dôme, dénonce un "acharnement anti-chrétien".

En plus de la prière en plein air prévue à 15h30 ce dimanche place de la Victoire par l'association catholique intégriste Civitas, les cérémonies religieuses de l'Association familiale catholique de Clermont-Ferrand et de la Société cléricale Saint-Pie X prévues elles aussi ce dimanche en plein air sont de même interdites. 

Un feuilleton juridique qui n'est pas prêt de s'arrêter

Alors que le tribunal administratif de Clermont-Ferrand avait ce samedi matin suspendu une première interdiction, expliquant que la préfecture ne pouvait pas interdire une manifestation "au seul titre qu'elle serait religieuse", le préfet a réinterdit ce samedi soir les trois manifestations religieuses, cette fois-ci pour des raisons sanitaires.

Après un référé déposé en urgence dans la nuit de samedi à dimanche par les associations intégristes, le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a donc confirmé cette interdiction.

L’évêque de Clermont-Ferrand s'oppose à ces prières de rue 

Représentant de Civitas dans le Puy-de-Dôme, François-Xavier Péron s'offusque de cette décision, "c'est un acharnement anti-chrétien et illégal du préfet" et prévient compter continuer à mener cette bataille juridique : "_Nous allons déposer des dossiers pour célébrer des messes en plein air dès le week-end prochain_, et nos juristes vont voir si cette affaire ne peut pas aller plus loin, pourquoi pas devant le Conseil d'Etat."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess