Politique

Le Vaucluse adopte son budget

Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse vendredi 25 mars 2016 à 17:35

Le bureau du président du conseil départemental de Vaucluse
Le bureau du président du conseil départemental de Vaucluse © Radio France - Philippe Paupert

Le budget 2016 de Vaucluse a été adopté par les seuls élus Les Républicains. Le groupe de gauche s'est abstenu, comme la Ligue du Sud. Avec 690 millions d'euros, ce budget demande des économies. Le Front national a voté contre et demande la démission du Conseil départemental.

Les élus du département ont adopté le budget 2016 jeudi.  Malgré une baisse de la dotation de l'Etat de 9,7 millions d'euros, ce budget sera de 690 millions d'euros.

Après plusieurs années de gestion socialiste, les élus Les Républicains réalisent 20 millions d'euros d'économie grâce à une nouvelle organisation d'accompagnement des dépenses sociales. Quelque 13 millions d'euros d'économies seront faites sur les charges de personnel. Le syndicat CGT manifestait devant le Conseil départemental au moment du vote pour dénoncer cette économie.

Le train de vie du Conseil départemental est aussi revu à la baisse. Malgré une dette de 213 millions d'euros, le département n'augmentera pas les impôts.

Le Front national demande un budget de transition et la démission du Conseil départemental

Les six élus du groupe Front national ont voté contre le budget 2016. Leur porte-parole Hervé de Lépineau souhaitait "un budget de transition car les transferts de compétence de la la loi NOTRe vont totalement chambouler les équilibres budgétaires du département en 2017".

"La démission? C'est une galéjade." (Maurice Chabert, président du Conseil départemental de Vaucluse)

Hervé de Lépineau estime que "la responsabilité des uns et des autres devant ce budget voté par une minorité devrait les amener à présenter leur démission et la mienne pour dégager une majorité stable pour diriger le département de Vaucluse. Pour le président du Conseil Départemental, Maurice Chabert, c'est "une galéjade".

Abstention des élus PS, Front de Gauche, EELV et Ligue du Sud

Le groupe de gauche a fait le choix de s'abstenir "pour ne pas bloquer le département" explique Sophie Rigaud, porte-parole du groupe de gauche. L' élue PS de Malaucène explique que "les électeurs ne nous ont pas fait confiance pour remettre les clefs du département aux service de l'Etat". C'était une possibilité si le budget n'était pas adopté avant la mi avril. Sophie Rigaud explique que la gauche sera "vigilante sur la mise en œuvre de ce budget 2016".