Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le Vaucluse choisit massivement François Fillon à la primaire

lundi 28 novembre 2016 à 5:39 Par Aurélie Lagain et Jean-Michel Le Ray, France Bleu Vaucluse

Forte mobilisation encore en Vaucluse pour le second tour de la primaire de la droite et du centre. François Fillon a recueilli les trois quarts des suffrages.

"J'ai maintenant le devoir de convaincre tout le pays", a déclaré François Fillon après sa victoire. Il lui reste cinq mois pour cela.
"J'ai maintenant le devoir de convaincre tout le pays", a déclaré François Fillon après sa victoire. Il lui reste cinq mois pour cela. © Radio France - Elisa Brinai

35.149 électeurs sont venus départager François Fillon d'Alain Juppé dimanche, à la primaire de la droite et du centre.

Le score est sans appel : 74,6 % pour François Fillon contre 25,3% pour Alain Juppé. Comme dans presque toute la France, sauf quasiment le Bordelais, le Vaucluse a plébiscité François Fillon.

"Il faut que dès demain on ait le rassemblement, la dynamique soit portée, pour que le 7 mai la droite reprenne les rênes ! " - Thomas Redondo, un coordinateur de la campagne de François Fillon en Vaucluse

Thomas Redondo

Encore de l'affluence dans 99 bureaux de vote de Vaulcuse, avec plus de 35.000 électeurs motivés : "On dirait que ça prend plus d'ampleur que la présidentielle même, comme aux Etats-Unis. C'est la première fois que ça suscite autant de mouvement... " se félicite un électeur.

"Il était temps que ça se termine, il commençait à y avoir des tensions entre les deux clans" - une électrice

Jean-Michel Le Ray a rencontré des électeurs

Un groupe âgé commente : "Pour le premier tour, on avait voté Sarkozy, pour le deuxième tour, on a voté pour le meilleur, Fillon ! On n'aurait pas voté Juppé, il a fait alliance avec Bayron. Ça on n'en veut pas !"

Fin de la primaire, avec en ligne de mire l'élection présidentielle : "Il était temps que ça se termine, il commençait à y avoir des tensions entre les deux clans".

Des choix affirmés