Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Vaucluse pourrait élire sa première femme présidente de Département

-
Par , France Bleu Vaucluse

Séance d'installation des 34 conseillers départementaux de Vaucluse. Les nouveaux élus de Bollène soutenus par la gauche ont choisi de voter pour la candidate Les Républicains. Dominique Santoni devrait devenir ce 1er juillet 2021 la première femme présidente du Conseil départemental de Vaucluse.

Dominique Santoni (LR) devrait être la première femme présidente du conseil départemental de Vaucluse
Dominique Santoni (LR) devrait être la première femme présidente du conseil départemental de Vaucluse © Radio France - Philippe Paupert

Le Département élit son président jeudi 1 juillet et le Vaucluse pourrait élire sa première présidente ! Le nouveau conseiller départemental élu à Bollene a choisi de soutenir Dominique Santoni. Anthony Zilio était soutenu par la gauche, mais il a obtenu pour son canton des engagements écrits de la présidente du groupe Les Républicains. Sa voix est indispensable pour élire ce jeudi matin Dominique Santoni, première femme présidente du Vaucluse.

Un prénom et une lignée dans l'histoire du Vaucluse

Le nom de Santoni entrera vraisemblablement davantage dans l'histoire du département. Cette fois avec le prénom de Dominique, la fille de George Santoni, ancien député et maire d'Apt. Dominique Santoni est aussi la petite fille d'Eugène Baudoin, conseiller général d'Apt en 1925. À 57 ans, la maire d'Apt est déjà présidente... du Parc naturel régional du Luberon. Les défenseurs de l'environnement apprécient ses qualité d'écoute. Dominique Santoni est entrée tard en politique après une carrière dans la publicité chez les Américains de Mac Cann Ericksonn puis entre Milan, Londres et New York. 

Présidente du Parc naturel du Luberon et ex-suppléante du député

À son retour à Apt, Dominique Santoni échoue une première fois aux municipales en 2008. Elle s'emploie alors à unifier la droite locale. En 2014, l'élection municipale est annulée, il faut revoter à Apt et Dominique Santoni l'emporte au premier tour. Suppléante du député Les Républicains Julien Aubert, elle l'accompagne dans sa découverte de la 5e circonscription fraîchement créée. Depuis, elle s'est éloignée des prises de position tranchées, voire extrêmes, de Julien Aubert. 

Ne pas compter sur les voix de l'extrême droite

Au Département, Dominique Santoni dirigeait le groupe Les Républicains. Elle a fait ses comptes : il lui faut 14 voix pour s'installer dans le siège de présidente. "On sait qui sont ces 14 élus" confie Dominique Santoni. Elle sous-entend ainsi qu'elle peut se passer des voix de l'extrême droite, mais la probable présidente ajoute qu'elle peut "travailler avec une gauche modérée".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess