Politique

Le village de Cheillé est prêt à accueillir ses réfugiés

Par Martin Cotta, France Bleu Touraine mercredi 9 septembre 2015 à 18:55

Les premiers réfugiés arrivent en France
Les premiers réfugiés arrivent en France

Les élus du conseil municipal de Cheillé doivent ce jeudi soir, décider d'accueillir ou pas des réfugiés. Une voire deux familles pourraient arriver dans cette commune de 1.700 habitants. Ses administrés sont divisés sur la démarche. Ambiance.

La ville de Cheillé pourrait accueillir une ou deux familles de réfugiés. Pour cela, le conseil municipal doit débattre de cette démarche ce jeudi soir. D'après le maire Jean-Serge Urthevent aucune tendance ne se dégage pour l'instant. Mais lorsque vous écoutez l'histoire personnelle de l'élu, vous comprenez mieux la logique de la démarche.

"Je suis petit-fils de réfugié espagnol  qui a fui la guerre entre 1936 et 1939"— Jean-Serge Urthevent

De son côté, Catherine une habitante serait plutôt fière de voir arriver des réfugiés : "Il faut se mettre à leur place. Cela pourrait m'arriver aussi de devoir quitter subitement mon pays. Si on m'accueillait dans une ville ou un patelin je serais très contente" lance t-elle. Idem pour Jean-Jacques. Une ou deux familles à Cheillé c'est possible. Et le septuagénaire de rappeler que ce ne sont pas des migrants économiques mais des réfugiés politiques : "Ces gens ne viennent pas pour des raisons économiques mais parce qu'ils ont peur de perdre la vie. En général ces réfugiés ont un métier et ont pu se payer le voyage qui les amène chez nous".

Dans le cas de Cheillé, l'envie de loger des réfugiés ne répond pas à un besoin démographique urgent. Si le conseil municipal entérine la décision d’accueil, les réfugiés habiteront dans des maisonnettes du centre ville.

"Je suis petit-fils de réfugié"