Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Législative partielle dans l'Essonne : "Valls m'a dégouté !"

jeudi 15 novembre 2018 à 7:01 Par Valentin Dunate, France Bleu Paris et France Bleu

11 candidats briguent la succession de Manuel Valls comme député lors de la législative partielle dont le premier tour se déroule ce dimanche dans la 1ère circonscription de l'Essonne. Une très forte abstention est attendue notamment des électeurs déçus par le choix de l'ancien premier ministre.

Premier tour de l'élection législative partielle dans la 1ère circonscription de l'Essonne
Premier tour de l'élection législative partielle dans la 1ère circonscription de l'Essonne © Radio France - Valentin Dunate

Évry, France

Au centre ville d'Evry, la plupart des habitants ne savent pas qu'il y a une élection ce dimanche. Pour ceux qui savent et qui ont voté pour Manuel Valls en juin 2017, son départ suscite un profond rejet de la politique "On lui a donné sa chance pour voir que finalement il part à Barcelone et donc au final , à quoi sert notre vote ? Valls m'a dégouté donc je ne sais pas si je vais aller voter" pour cette élection où un duel entre Francis Chouat (Sans étiquette) et Farida Amrani (France Insoumise) est attendu.    

Francis Chouat, maire d'Evry, candidat "du territoire" 

Francis Chouat, actuel maire d'Evry, souhaite prendre le fauteuil de l'ancien premier ministre à l'Assemblée. Il se présente comme"un homme de gauche" mais il a voté pour Emmanuel Macron au premier tour de l'élection présidentielle et il est soutenu par les 6 maires de la circonscription, dont certains de droite "parce qu'il nous paraitrait curieux, que travaillant ensemble, lorsqu'il y a une élection, il faudrait que chacun soit dans son couloir. C'est l'union du territoire ou bien c'est simplement la revanche sur une élection qui s'est passée il y a un an et demi". Une allusion à peine voilée à l'élection tendue de juin 2017 où Manuel Valls l'avait emporté à 139 voix près face à Farida Amrani.   

Farida Amrani, candidate "France Insoumise" 

La candidate "France Insoumise" estime toujours avoir gagné même si sa plainte a été classée sans suite. Elle va donc affronter un candidat qu'elle définit comme "macroniste" . Selon elle, Francis Chouat "est tout, sauf de gauche. Il représente le pouvoir actuel, le gouvernement qui tape sur les plus démunis. Il représente tout cela. Vérifier dans quel groupe il siègera ? Très certainement En marche". C'est sans doute le message que devrait envoyé Jean-Luc Mélenchon ce jeudi soir. Le leader de la France Insoumise est en meeting à Corbeil-Essonne 

Les 9 autres candidats

Jean-François Bayle (LR). Il est adjoint au maire de Corbeil. Jean-François Bayle était déjà suppléant de Caroline Varin en juin 2017, qui s’était classée troisième avec 11,9 % des suffrages. 

Grégory Saillol est le candidat du (RN)

Michel Nouaille pour le PCF et Génération(s), le parti de Benoit Hamon

Eva Sas (écologiste) pour le PS et EELV

Jean Camonin (LO) qui avait fait 0.8% est à nouveau candidat 

Michèle Fédérak pour le (NPA)

Yavar Siyahkalroudi se présente pour l'(UPR), le parti de François Asselineau.  

Deux candidatures "sans étiquettes" : 

Mikaël Matingou. Ancien directeur de cabinet de la mairie d’Evry. Il a longtemps travaillé Manuel Valls et Francis Chouat.  

Rémy Courtaux, réalisateur de télévision, présente sa candidature au nom de "Sans complexe"

1ère circonscription de l'Essonne : Bondoufle, Corbeil-Essonnes, Courcouronnes, Evry, Lisses, Villabé