Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Législative partielle du Loiret : second tour aujourd'hui entre Jean-Pierre Door (LR) et Mélusine Harlé (LREM)

dimanche 25 mars 2018 à 6:35 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

Comme lors de l'élection invalidée de juin, le second tour de l'élection législative dans la 4ème circonscription du Loiret oppose ce dimanche Jean-Pierre Door (LR) à Mélusine Harlé (LREM). Un sursaut de la participation peut-il bouleverser le scrutin ?

Lors du premier tour de cette élection législative, l'abstention avait atteint 70%
Lors du premier tour de cette élection législative, l'abstention avait atteint 70% © Radio France - François-Pierre Noël

Montargis, France

Retour aux urnes pour les 74 000 électeurs de la 4ème circonscription du Loiret, celle du Montargois : c'est aujourd'hui le second tour de l'élection législative partielle. Au menu, le même duel qu'il y a 9 mois : le LR Jean-Pierre Door face à Mélusine Harlé, candidate de la République en marche. En juin dernier, Jean-Pierre Door avait été réélu d'une courte tête - seulement 8 voix d'écart - mais le scrutin a ensuite été annulé par le Conseil Constitutionnel. Aujourd'hui, donc, on prend les mêmes et on recommence... Sauf que le contexte, lui, n'est plus le même.

L'ordre d'arrivée du premier tour a été inversé

Il y a 9 mois, c'est Mélusine Harlé qui était arrivée en tête au 1er tour, avec 4 points d'avance sur Jean-Pierre Door (29% des voix contre 25%). Dimanche dernier, à l'inverse, c'est Jean-Pierre Door qui a fait la course en tête, avec 18 points d'avance sur Mélusine Harlé (38% contre 20%). Il faut dire qu'on n'est plus dans la foulée de la vague qui a porté Emmanuel Macron à l'Elysée, et qu'entre-temps, la participation, qui était déjà faible en juin, s'est littéralement écroulée, avec 70% d'abstention. Une abstention qui a clairement pénalisé Mélusine Harlé. Qu'en sera-t-il aujourd'hui ? C'est évidemment l'une des clés essentielles du scrutin.

La circonscription est à droite depuis 1962

Traditionnellement lors d'une élection législative, la participation est plus faible au second tour... C'est de plus en plus vrai car les candidats éliminés au 1er tour donnent de moins en moins de consignes de vote. Cette tendance, on la retrouve aussi lors des élections partielles. Ainsi, si on regarde les 4 élections législatives partielles qui ont eu lieu cette année en France, l'abstention a progressé au second tour dans 3 cas sur 4 : une hausse d'1 point à Belfort et dans le Val d'Oise, et même de 2 points en Haute-Garonne. Seule la Guyane a vu davantage d'électeurs se mobiliser au second tour, l'abstention a alors reculé de 2 points.

Autre tendance bien connue des élections partielles : le candidat invalidé est très souvent conforté par les électeurs. Cette année, seul le scutin du Val d'Oise a abouti à un résultat inverse, mais c'était au profit du candidat LR... Si on ajoute que cette 4ème circonscription du Loiret est ancrée à droite sans interruption depuis 1962, on mesure l'ampleur du défi qui attend aujourd'hui Mélusine Harlé pour renverser son rival Jean-Pierre Door.

Comme dimanche dernier, les 119 bureaux de vote, répartis sur 69 communes, sont ouverts de 8h à 18h.